La lettre des Apôtres et la conception virginale

La lettre des Apôtres et la conception virginale

La lettre ou l'épître des Apôtres est un compromis entre le style des évangiles, des lettres et de l'apocalypse.

Elle fut composée en langue grecque en Asie mineure ou en Egypte entre 160 et 170;

La partie principale de la Lettre est composée de révélations du Seigneur aux disciples après la résurrection.

Dans le troisième chapitre de cette lettre, adressé "aux Églises d'Orient et d'Occident, du Nord et du Midi" nous avons une profession de foi solennelle en la conception virginale.

Ce document est très important pour l'histoire de la Liturgie et a été prise en considération par les Pères de l'Eglise.

« Nous savons ceci : notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, Dieu et Fils de Dieu, est Celui qui a été envoyé par Dieu, (...) qui a fait l'homme à son image et à sa ressemblance, qui avec les patriarches et les prophètes a parlé en paraboles, et qu'en vérité les apôtres ont prêché et que les disciples ont touché. Dieu le Seigneur, le Fils de Dieu, nous croyons qu'il est la parole qui devint la chair de Marie vierge en ses souffrances, conçu du Saint-Esprit ; ce n'est pas par la convoitise de la chair mais par la volonté de Dieu qu'il est né, qu'il a été emmailloté à Bethléem, qu'il a été connu, qu'il a été éduqué et qu'il a grandi, ainsi que nous avons vu. »[1]


[1] Epître des Apôtres 3, texte dans Ecrits apocryphes chrétiens, sous la direction de F.BOVON et P.GEOLTRAIN, La Pléiades, Paris 1997, p 366-367


A. Gila

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention