Maseru : Notre-Dame des victoires

Le sanctuaire avait été construit dans un milieu non chrétien, et loin des habitations.

Maintenant, il se retrouve en pleine ville, et c’est une cathédrale ! [1]

C'est l'occasion de dire un mot sur la relation aux non-chrétiens :

"L'Église respecte et estime assurément les religions non-chrétiennes professées par de très nombreuses personnes sur le continent africain, parce qu'elles sont l'expression vivante de l'âme de larges portions de la population, cependant ni le respect et l'estime envers ces religions, ni la complexité des questions soulevées ne sont pour l'Église une invitation à taire devant les non-chrétiens l'annonce de Jésus Christ.

Au contraire, elle pense que ces multitudes ont le droit de connaître la richesse du mystère du Christ (cf. Ep 3, 8) dans laquelle nous croyons que toute l'humanité peut trouver, dans une plénitude insoupçonnable, tout ce qu'elle cherche à tâtons au sujet de Dieu, de l'homme et de son destin, de la vie et de la mort, de la vérité."

 

(Jean Paul II, Ecclesia in Africa, §47)


 [1] Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 744

JE PARTICIPE !