Mozambique

Une première évangélisation

Le Mozambique fut découvert en 1498. Les Portugais construisirent rapidement, dès 1522, la chapelle « Nossa Senhora de Baluarte ». Des fouilles archéologiques ont retrouvé de nombreux vestiges des premières missions.

Dans cette première période, Marie était très présente. On offrait une médaille de Marie aux nouveaux baptisés. Notre Dame était appelée affectueusement « Mae Maria » (Maman Marie) et ses fêtes étaient précédées de neuvaines, de triduum, de vigiles.

Mais au XVII° siècle, pour diverses raisons, la mission régressa. Quand le Portugal supprima les ordres religieux en 1834, les églises du Mozambique, qui toutes étaient servies par des dominicains ou des jésuites, furent fermées. Et cela jusqu’à la fin du XIX° siècle.

Une seconde évangélisation, avec Notre Dame de Fatima

Quand les missionnaires sont revenus, ils communiquèrent leur enthousiasme pour Notre Dame de Fatima. L’usage du chapelet est devenu général. Entre 1948 et 1968, la piété mariale a connu un développement considérable. La légion de Marie et deux congrégations diocésaines dédiées à l’Immaculée virent le jour.

En 1948 a eu lieu une grande procession de Notre Dame de Fatima, à travers tout le pays. Ce fut l’occasion de mesurer l’amour des musulmans pour Marie, avec une certaine ambiguïté puisque le nom de Fatima est celui de la fille préférée de leur prophète. Ce qui a été vécu à cette occasion est parfois si fraternel et si priant que nous en donnons un article séparé.

Le tournant de 1975

Le Mozambique est indépendant depuis le 25 avril 1975.

Après 1975, l’accent de la pastorale a été mis sur l’inculturation liturgique et biblique, et l’attention à Marie a très fortement diminué, le rosaire est abandonné.

Une guerre civile l’a ensanglanté de 1976 à 1992, faisant près d'un million de morts.

Jean Paul II a confié le pays à l'intercession de Marie, le 18 septembre 1888, à Maputo, la capitale.

Le 4 octobre 1992, à Rome, fut signé un accord de paix sous l’égide de la communauté de Sant'Egidio et avec l’appui de l'ONU.

Deux principaux lieux de pèlerinage marial 

  • Le sanctuaire de Notre-Dame de Fatima, à Namaacha (région de Maputo, à l’extrémité sud du pays), depuis 1945.
  • Le sanctuaire Notre-Dame de Fatima à Mecanhelas, dans le diocèse de Vila Cabral.

De nombreuses églises dédiées à Marie 

  • La cathédrale Notre-Dame à Maputo.
  • L'église de Notre-Dame des remèdes, à Chocas
  • Etc.

______________

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 717-724

Complété par www.vatican.va

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention