Togo

Les Portugais ont découvert le pays en 1471 mais l’évangélisation n’a commencé qu’en 1860, et elle a commencé par un échec : les deux premiers missionnaires furent empoisonnés.

En 1892 arrivèrent d’autres missionnaires, qui bâtirent la première chapelle, à Lomé, en la dédiant à Notre Dame des sept douleurs. Au cours de leurs explorations, ils arrivèrent à la résidence du sorcier ensorceleur, considérée comme une ville et appelée « Gran Bé ». Le sorcier les accueillit avec douceur et leur concéda un terrain. Alors les missionnaires fixèrent sur un Baobab une image de Marie, Notre Dame du bon conseil. Mais quelques jours après, ils la retrouvèrent par terre. Sans se décourager, ils la fixèrent mieux, et le 8 décembre 1892, fête de l’Immaculée conception, ils célébrèrent la Messe. Et c’est ainsi que peu à peu ce lieu devint un lieu de pèlerinage.

Aujourd’hui, les catholiques représentent presque un quart de la population. Leur attachement à Marie se manifeste surtout par le mois du rosaire.

A Lomé, en 1953, on pratique le rosaire des familles : la statue de Marie est portée d’une maison à l’autre et les familles qui la reçoivent récitent le rosaire.

Il n’y a pas de sanctuaires marials, mais les grottes de Lourdes à Tomegbé, Atakpamé, Noépé, et Koudjarga (à 800 mètres d’altitude) peuvent être considérées comme de véritables centres de pèlerinage.

De 1998 à 1999, des « apparitions » auraient eu lieu à Tsevié. Nous faisons le point dans un article séparé.

_________

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 755-759

 

 

 

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention