Concepcion

Concepcion

Notre Dame des neiges

Dans une somptueuse chapelle de la cathédrale de la Conception, est vénérée Notre Dame des neiges. Un jour, les habitants étaient à l’extrême limite : l’unique puits disponible était asséché depuis des années et la vielle était assiégée par les Indiens. A peine posa-t-on la statue sur le puits que l’eau recommença à jaillir et sauva la ville.

Notre Dame du miracle ou Vierge du Boldo

Dans l’église des Trinitaires, cette Vierge est vénérée en souvenir d’une « apparition » de la Vierge Marie, en l’an 1559 : « l’apparition » aurait barré la route à guerriers Araucani.

Fête :

Le 8 septembre., Nativité de Marie.

Visite de Jean Paul II

Le samedi 4 avril 1987, Jean Paul II est arrivé dans la ville de Concepcion, voici quelques extraits de ses premiers mots :

« C'est une heureuse coïncidence que je me joigne à vous le samedi, jour que l'Église dédie à la mémoire de la Vierge.

En cette étape de mon voyage apostolique en terre chilienne, je désire que tout le peuple, d’une voix unanime, puisse dire à la Vierge Marie : "Totus tuus": Tout à toi, Marie!

La Vierge de Nazareth, la pleine de grâce qui se consacra entièrement à la volonté du Père, nous exhorte à vivre en union avec elle, avec ses vertus et sa fidélité au Christ en pleine syntonie avec l'Évangile, en suivant ses pas et en méditant ses paroles pour leur donner chair et vie dans le monde d'aujourd'hui. De telle manière, Dieu continuera à pénétrer profondément dans l'histoire des hommes comme il le fit par l'Incarnation du Verbe, par l’opération de l'Esprit Saint, avec la coopération de Marie. […]

Je voudrais pouvoir entrer dans vos maisons, vous saluer personnellement, visiter et consoler vos malades; je désire vous faire sentier la présence amoureuse de Dieu, notre Père, dans l'expérience renouvelée de la famille de ceux qui sont sauvés dans le Christ. »

Durant la prière de l’Angélus, le dimanche 5 avril 1987 à Concepcion, le pape Jean Paul II a stimulé l’espérance du peuple chilien, un peuple qui avait souffert d’une forte crise économique suivie depuis 1973 par la dictature de Pinochet. Jean Paul II pria ainsi :

«"la mère de Jésus a avancé dans le chemin de la foi et a conservé fidèlement son union avec le Fils jusqu’à la croix" et la résurrection (cf. Lumen Gentium, 58). » « Dans les heures qui suivirent la mort de Jésus – les heures les plus difficiles pour la foi et l'espérance - la Vierge a cru et espéré, elle a maintenu entier son amour de Mère envers celui qui avait dit: "je suis le résurrection et la vie" (Jn 11, 25). »

www.vatican.va/holy_father//john_paul_ii/travels/sub_index1987