Florida, Notre Dame des Trente-trois

Florida : Notre Dame des Trente trois

L’origine de ce sanctuaire est liée à l’histoire nationale.

Terre colonisée par l’Espagne, l’Uruguay fut cependant annexé par le Brésil (colonie portugaise) en l’an 1821. Mais en 1825, le groupe nationaliste Treinta y Tres Orientales (« les Trente-trois Orientaux » en espagnol) conduit par Juan Antonio Lavalleja commence la guerre d'indépendance vis-à-vis du Brésil.

Ces patriotes défilent devant une statue de la Vierge de Lujan del Pintado, dans la ville de Florida, ils inclinent leurs drapeaux, et promettent : « la liberté ou mourir ».

Une messe est célébrée et la Vierge Marie est appelée gardienne de l’indépendance et de la liberté nationale, ou « Vierge de Trente trois ».

Cette guerre se termine le 28 août 1828 avec le Traité de Montevideo. La première constitution du pays fut signée le 18 juillet 1830.

En 1962, la « Vierge des Trente trois » fut proclamée patronne de l’Uruguay et la cathédrale de Florida est devenue basilique mineure.

En 1988, Jean Paul II visita ce sanctuaire et y pria. Il dit dans son homélie :

« Son image sculptée dans le bois de vos forêts est le fruit de cette terre de l’Uruguay.

Des mains indiennes l’ont modelée, et l’ont apportée.

L’amour d’Indiens, de blancs et de métis lui ont préparé une place et lui ont offert de leur terres : maintenant désormais, c’est comme un mémorial de l’histoire de toutes les familles, de tout l’Uruguay. […]

Mère du Verbe de Vie, Vierge de Nazareth, je te confie vivement en ce jour toutes les familles de l’Uruguay. […]

Je t’offre et je mets sous ta protection toute l’Eglise de l’Uruguay. »

(Jean Paul II, homélie du 9 mai 1988)


Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 1001-1007

Site officiel du sanctuaire :

http://www.iglesiacatolica.org.uy/peregrinacion_virgen33.htm