Les sanctuaires arméniens de la diaspora

Les sanctuaires arméniens de la diaspora

Antelias près de Beyrouth, où a été transféré le siège de Cilicie. (Arméniens orthodoxes)

Jérusalem (Arméniens orthodoxes) : A Jérusalem, au sud ouest de la Vieille ville, le quartier arménien dessine un espace où s’imbriquent monastère, séminaire et habitations. Le tout est entouré de murs et resserré autour de la cathédrale saint Jacques, dédiée aux deux apôtres saints Jacques (le majeur et le mineur). Les habitants de ce quartier sont présents depuis des siècles, ou bien ils sont arrivés comme rescapés du génocide de 1915-1916.

Istanbul (Arméniens orthodoxes)

Beyrouth (Arméniens catholiques)

Alep (Arméniens catholiques)

Eglise de la mère de Dieu d’Amaghou

Le monastère fortifié de Khor Virap, édifié au VII° siècle au pied du mont Ararat (aujourd’hui en Turquie), est pour le s chrétiens d’Arménie un symbole particulièrement vénéré de leur identité. Selon la tradition, l’arche de Noé y aurait échoué.

___________________________

Le monde de la Bible, hors série « Arménie », printemps 2007