Mongolie

La République de Mongolie est un pays d'Asie, enclavé entre la Russie au nord et la Chine au sud. Sa capitale et plus grande ville est Oulan-Bator.

La Mongolie fut le centre de l’Empire Mongol au XIIIe siècle, elle fut ensuite gouvernée par la dynastie mandchoue Qing de la fin du XVIIe siècle à 1911. Après la période communiste, le pays adopta une constitution démocratique en 1992. Son territoire est immense, mais possède très peu de terres arables, le pays étant couvert de steppes arides avec des zones montagneuses au nord et à l’ouest et le désert de Gobi dans le tiers sud. Près de 30% des 2,8 millions d’habitants sont nomades ou semi-nomades. La religion principale est le bouddhisme tibétain.

Le christianisme en Mongolie

Le franciscain Giovanni da Pian del Carpine arriva dans le pays en 1265, mais l’évangélisation proprement dire commença au XIV°, brièvement, car la Mongolie devint un pays vassal de la Chine et refusa tout contact avec le christianisme.

Au XVIII° siècle, des chrétiens réfugiés de la Chine formèrent une communauté chrétienne et missionnaire en Mongolie. Ils appelaient Marie « Cheng-Mu » (la Mère), mère de Dieu et mère des hommes, douce et miséricordieuse. Le premier prêtre arriva en 1829. A la fin du XIX° puis au XX° siècle se développe la fraternité du Cœur immaculé de Marie, celle du Sacré Cœur de Jésus, puis, à partir de 1950, se développe la légion de Marie.

Sous le joug communiste chinois, la vie des chrétiens est dure. La cathédrale de Siwantse, en Mongolie centrale, dédiée à l’Immaculée conception, est incendiée par les communistes en 1946.

A partir de 1955, plus aucun prêtre catholique n’a pu vivre dans le pays, ni chinois, ni européen, et nous n’avons plus d’information sur les catholiques vivants dans la clandestinité.

Depuis 1992, la Mongolie s’ouvre lentement.

Sanctuaires

Un certain nombre d'églises sont dédiées à Marie. Parmi les plus importantes, citons en Mongolie Orientale, l’église Song-Chu-Tsoei-Tse, dédiée à Notre Dame des Pins, et à Eul-che-K’ing-ti : église consacrée au Cœur Immaculé de Marie*.

Voici les principaux lieux de pèlerinages :

Muo-Tse-Chan (Tsi-ning) : dédiée depuis 1908 à l’Immaculée conception*.

Ts’i-hao (Sui-Yuan) : jusqu’en 1920, tous les samedis*, on y célébrait la messe en l’honneur de l’Assomption*.

San-chen-Kong (Ning-hia): on y célèbre la messe tous les samedis et on y fait une procession le jour de l’Assomption*.

Norgeson : pèlerinage en l’honneur de l’Immaculée conception*.

He-tong : en l’honneur de Notre Dame du perpétuel secours.

Siaio-K’iao-pan : en l’honneur de l’Assomption*.

Dans les missions de Poro-Balgason et Hara-Shili, le premier pèlerinage a eu lieu le 8 septembre* 1951, en plein régime communiste, au milieu des persécutions anti-chrétiennes.

*Vous pouvez approfondir leur sens par les liens ci-dessous.

_________________________________

D'après Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 505-511

 

 

 

 

 

 

 

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention