Ephèse : la basilique du concile (431)

Ephèse : la basilique du concile (431)

Dans l’Antiquité tardive, la partie de l’Olympiéion qui servait au culte impérial est progressivement convertie pour l’usage de la communauté chrétienne, dont elle devient l’église cathédrale et le palais épiscopal.

L’église est en effet identifiée avec certitude à l’église de Marie dans laquelle se déroulèrent les débats du concile de 431, grâce à une inscription de l’évêque Hypatius dans le narthex. (1)

C'est donc là qu'a eu lieu le concile d'Ephèse dont les grands protagonistes ont été Nestorius et Cyrille d'Alexandrie. L'une des conséquences de ce concile a été de répandre l'usage du titre de Theotokos pour Marie, la mère selon l'humanité de Jésus qui est vrai Dieu et vrai homme.

Le concile d’Ephèse, en l'an 431, déclare que la Vierge est la Theotokos (mère de Dieu), « non pas en ce sens que la nature du Verbe et sa divinité ait eu de la Vierge le début de son origine, mais qu’en ayant tiré d’elle ce corps sacré perfectionné par l’âme intelligente à qui il était uni selon l’hypostase, se déclare né selon la chair. » (2)

___________________

(1) www.wikipedia.org; Clive Foss, Ephesus after Antiquity : A late antique, Byzantine and Turkish City, Cambridge University Press, 1979 ; St. Karwiese, « Die Marienkirche und das dritte ökumenische Konzil », p. 81-85

(2) H.DENZINGER - A.SCHÖNMETZGER, Enchiridion Symbolorum, Definitionum et declarationum de rebus fidei et morum, Herder, § 250.