Altötting

Notre Dame d'Altötting

Le plus célèbre et le plus ancien des sanctuaires marials de toute l'Allemagne du Sud est celui de Altötting, en Bavière : il date de la fin de l'ère carolingienne (Xe siècle).

Notre Dame d'Alttöting est un sanctuaire bavarois en Allemagne du Sud, près de la frontière autrichienne.

Il remonte à l’époque carolingienne, au temps du saint évêque saint Rupert, mais la statue actuelle, noircie par le temps et par la fumée des bougies, date du XIV°.

Fêtes

Elle est honorée le mercredi des cendres et le samedi saint.

Coutumes et prières

Durant la saison de pèlerinages, la procession aux flambeaux s’achève devant la Gnadenkapelle, avec l’invocation :

« A l’aide Marie, A l’aide Marie, aide aussi moi !

Un pécheur est là devant toi !

O mère de miséricorde,

reste moi proche le jour de ma dernière agonie ! »

Encore plus émouvante est la coutume absolument unique de porter sur les épaules une croix de bois et de faire trois fois le tour de la chapelle, en priant et en implorant la Mère des douleurs pour obtenir le pardon des péchés.

Les coeurs des grands personnages

Plusieurs grands personnages ont voulu que leur cœur soit déposé dans une urne ou soit enterré sous les pavés de la chapelle : les coeurs des ducs et rois régnants de la famille des Wittelsbach (famille de la célèbre impératrice "Sissi") ainsi que les restes du pieux Commandant Tilly.

Pèlerinages fameux

En 1650, la population fit un pèlerinage à pieds de 500 km pour remercier Marie de leur avoir conservé la foi catholique après les guerres de religions.


Durant la terrible période du nazisme, le sanctuaire et ses pélerins furent persécutés ; pourtant l'affluence vers Notre Dame d'Alttöting ne fit que redoubler.
En 1934, on canonisa le frère capucin Conrad de Parzham (mort en 1894), qui toute sa vie durant avait été le portier du couvent capucin d'Alttöting et avait une piété mariale rayonnante. Cette année-là plus d'un demi-million de pélerins vinrent en pélerinage à Alttöting !
On raconte que pendant la seconde guerre mondiale, voyant arriver l'armée américaine, les troupes nazies des SS s'étaient retranchées dans le couvent d'Alttöting après en avoir fusillé le doyen. Les Américains avertirent qu'ils bombarderaient l'endroit si l'on n'y allumait pas la lumière électrique ; les nazis refusèrent, mais un courageux pélerin parvînt à donner la lumière, payant de sa vie cet acte courageux tout en sauvant le sanctuaire de la destruction...

Le 18 novembre 1980, le pape Jean Paul II y est venu.

Le 11 septembre 2006, le pape Benoit XI y est aussi venu.

Il y a célébré la messe, avec une homélie empreinte de la lumière de la Vierge Marie.

Il y a aussi célébré l'office du soir.

Sanctuaire d'Altötting
Kapellplatz 4a
D-84503 Altötting - Allemagne
Tél : + 49/ 86.71.62.62


Source principale de l'article : Attilio GALLI, Madre della Chiesa nei cinque continenti, edizioni Segno, 1996.

JE PARTICIPE !