Fatima - Medjugorje : conversion, prière, jeûne

Fatima - Medjugorje : conversion, prière, jeûne

Le 24 juin 1981, solennité de la nativité de saint Jean Baptiste est la date de la première apparition. Cette date est riche de signification : Que faisait Jean le Baptiste ? L’évangile dit :

« En ces jours-là arrive Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée et disant : "Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche." » (Mt 3,1-2)

Jean Baptiste semble sévère, et, à vrai dire, le message de Fatima ou de Medjugorje semblent eux aussi sévères. Mais derrière cette sévérité, il y a la puissance d’amour de Dieu :

« Le salut éternel de l’homme se trouve en Dieu seul. Si le refus de Dieu de la part de l’homme devient définitif, il mène logiquement au refus de l’homme de la part de Dieu. (cf. Mt 7,23 ; 10,33), à la damnation.

Alors que la Mère, avec toute la puissance de l’amour qu’elle nourrit dans l’Esprit Saint, désire le salut de tout homme, peut-elle garder le silence sur ce qui menace les bases mêmes de ce salut ?

Non, elle ne le peut pas !

C’est pourquoi le message si maternel de la Dame de Fatima est en même temps si ferme et si déterminé. Il semble sévère. C’est comme si Jean Baptiste parlait sur les rives du Jourdain. Il invite à la pénitence. Il avertit. Il appelle à la prière. Il recommande le rosaire »

(Jean Paul II, Homélie à Fatima, le 13 mai 1982, §7)

Zacharie, à la naissance de Jean le Baptiste, savait que par cet enfant Dieu conduirait le peuple à la paix. C’est pourquoi la liturgie actuelle dit :

« Tu as voulu, Seigneur, que saint Jean Baptiste prépare ton peuple à la venue du messie ; accorde à ton Eglise le don de la joie spirituelle, et guide l’esprit de tous les croyants dans la voie du salut et de la paix. »

(Oraison de la messe de la Nativité de saint Jean Baptiste, 24 juin)

En harmonie avec tout cet enseignement de l'Eglise, les messages disent :

" Chers enfants,

aujourd’hui je vous appelle à la prière, maintenant comme jamais auparavant, alors que mes plans ont commencé à se réaliser. Satan est fort et veut balayer mes plans de paix et de joie, il veut vous faire croire que mon Fils n’est pas fort dans Ses décisions.

C’est pourquoi j’appelle chacun d’entre vous, chers enfants, à prier et à jeûner avec encore plus de force.

Je vous invite au renoncement durant neuf jours, de telle sorte qu’avec votre aide, tout ce que je voulais réaliser à travers les secrets que j’ai commencés à Fatima, puisse être accompli.

Je vous invite, chers enfants, à bien saisir l’importance de ma venue et la gravité de la situation. Je veux sauver toutes les âmes et les offrir à Dieu. C’est pourquoi prions pour que tout ce que j’ai commencé puisse être pleinement réalisé. Merci d’avoir répondu à mon appel."

(message du 25.08.91 entier)

" Chers enfants,

aujourd’hui encore, avec une grande joie dans le cœur, je vous appelle à la conversion.

Petits enfants, n’oubliez pas que vous êtes tous importants dans ce grand projet que Dieu conduit à travers Medjugorje.

Dieu désire convertir le monde entier et l’invite au salut et au chemin vers Lui qui est le commencement et la fin de chaque être.

D’une manière spéciale, petits enfants, je vous invite du fond de mon cœur : ouvrez-vous à cette grande grâce que Dieu vous donne à travers ma présence ici.

Je désire remercier chacun de vous pour les sacrifices et les prières. Je suis avec vous et je vous bénis tous. Merci d’avoir répondu à mon appel."

(message du 25.06.07 entier)


Galerie de photo (cliquez)


Extraits de F. Breynaert, Notre mère, la reine de la Paix,

édition du Paraclet, Brive 2008, p. 19-20