Medjugorje parle aux familles

Nous continuons de présenter les messages de Medjugorje en lien avec la Bible, le magistère et le témoignage des saints.

Noël, "fête de famille"

« …Les bergers se dirent entre eux:

"Allons jusqu’à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître."

Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche. »

(Lc 2,15-16)

« Il fallut que le Bon Dieu fasse un petit miracle pour me faire grandir en un moment et ce miracle il le fit au jour inoubliable de Noël ; en cette nuit lumineuse qui éclaire les délices de la Trinité , Jésus le doux petit Enfant d’une heure, changea la nuit de mon âme en torrents de lumière… En cette nuit où il se fit faible et souffrant pour mon amour, il me rendit forte et courageuse, Il me revêtit de ses armes et depuis cette nuit bénie, je ne fus vaincue en aucun combat, mais au contraire, je marchais de victoire en victoire et commençai pour ainsi dire "une course de géant !"… »

(Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, Manuscrit A, 44v°/45r°)

" Chers enfants, je vous appelle en ces jours à la prière en famille. Au nom de Dieu, je vous ai donné de nombreux messages, mais vous ne m’avez pas écoutée. Ce Noël sera pour vous inoubliable seulement si vous acceptez les messages que je vous donne. Chers enfants, ne permettez pas que le jour de la joie soit pour moi le jour le plus triste. Merci d’avoir répondu à mon appel." (Medjugorje 06.12.84 entier)

" A Noël tout particulièrement, je désire donner ma bénédiction maternelle aux mères." (Medjugorje 19.12.85)

" Chers enfants, aujourd’hui je vous apporte le petit Jésus d’une manière particulière, afin qu’Il vous bénisse de sa bénédiction de Paix et d’Amour. Chers enfants, n’oubliez pas que cela est une grâce que beaucoup de personnes ne comprennent pas, ni n’acceptent. C’est pourquoi, vous qui dites être à moi et qui recherchez mon aide, donnez tout de vous-mêmes. Tout d’abord donnez votre amour dans vos familles et montrez-y l’exemple." (Medjugorje Noël 1991)

Avec ce message de Noël 1991, nous entrons dans une vie spirituelle plus profonde : A Dieu qui se donne - Dieu s’est fait homme ! - , nous répondons en nous donnant, en faisant de notre vie un don, en entrant dans le mouvement de Dieu ! Cette spiritualité du don de soi en famille est aussi un leitmotiv de Jean Paul II, comme les paragraphes suivants le montrent.

"Découvrir toute la grandeur et la joie de cette vie que Dieu vous donne"

« Le Seigneur Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. »

(Gn 2,7)

« La vie est chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La ve est béatitude, goûte-la.
La vie est défi, relève-le. La vie est devoir, accomplis-le.
La vie est jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends en soin.
La vie est richesse, conserve-la.
La vie est amour, savoure-la.
La vie est mystère, connais-le.
La vie est promesse, tiens-la. »

(Sainte Teresa de Calcutta)

" Chers enfants, aujourd’hui, je vous appelle tous à vous réjouir de la vie que Dieu vous a donnée. Petits enfants, réjouissez-vous en Dieu le Créateur car Il vous a créés de façon si merveilleuse. Priez pour que votre vie soit un joyeux remerciement qui coule de vos cœurs comme un fleuve de joie. Petits enfants, remerciez sans cesse pour tout ce que vous possédez, pour tout petit don que Dieu vous fait. ainsi une bénédiction de joie venant de Dieu descendra toujours sur votre vie. Merci d’avoir répondu à mon appel." (Medjugorje 25.08.88 entier)

 "Donnez tout de vous-mêmes"

« Alors que Jésus était à table, une femme vint, avec un flacon d’albâtre contenant un nard pur de grand prix. Brisant le flacon, elle le lui versa sur la tête. » (Mc 14,3)

« Jésus leur dit : "Donnez-leur vous-mêmes à manger."

Ils dirent : "Nous n’avons pas plus de cinq pains et de deux poissons. A moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture pour tout ce peuple." Car il y avait bien cinq mille hommes.

Mais il dit à ses disciples : "Faites-les s’étendre par groupes d’une cinquantaine." Ils agirent ainsi et les firent tous s’étendre. Prenant alors les cinq pains et les deux poissons, il leva les yeux au ciel, les bénit, les rompit et il les donnait aux disciples pour les servir à la foule. »

(Lc 9,13-16)

« L’histoire humaine de Zdislava, née en Moravie et qui vécut en Bohême du Nord au XIVe siècle, se distingue par une extraordinaire capacité de don de soi-même aux autres. […] Son exemple apparaît éminemment actuel, surtout par rapport à la valeur de la famille qui, comme elle nous l’enseigne, doit être ouverte à Dieu, au don de la vie et aux besoins des pauvres. 

(saint Jean Paul II,
Homélie pour la canonisation de Zdislava de Lemberk,

D.C. 2 juillet 1995)

 « La continence sert indirectement à mettre en relief ce qui, dans la vocation conjugale, est éternel et plus profondément personnel, ce qui […] correspond à la dignité du don personnel, lié à la signification sponsale du corps dans sa masculinité ou sa féminité. »

(saint Jean Paul II, Audience générale du 5 mai 1982)

« Elle était mariée à un ivrogne brutal qui, pour se venger de la dignité de sa femme, n’avait rien trouvé de mieux que de la séparer moralement de son fils, en se réservant le droit d’élever celui-ci à sa façon. Le résultat fut celui que l’on pouvait attendre. Sans gouvernail, sans discipline, le garçon, au demeurant fort bien doué, brûla sa vie: jusqu’au moment où la tuberculose le ramena à sa mère, qui n’avait d’ailleurs jamais cessé de pourvoir à ses besoins matériels. […] Il y avait dans toute sa personne une sérénité discrète et souriante, dont nous ne l’avons jamais vu se départir. Quelle crainte, d’ailleurs, eût pu la troubler ? Elle ne pouvait rien perdre, puisqu’elle avait tout perdu. […] Quand il découvrit enfin le visage de sa mère, tout son être s’en trouva aussitôt purifié. Il se vit alors dans son amour et il ne voulut pas méconnaître en lui plus longtemps la grandeur dont cet amour était la caution. […] Dans ce don prodigieux d’une générosité sans limites, il avait reconnu Dieu. Il n’eut pas d’autre évangile et il mourut dans sa lumière. »

(M. Zundel, Croyez-vous en l’homme ? Cerf, Paris, 1996, p. 108-113)

 

En harmonie avec l'Ecriture et la tradition, quelques messages de Medjugorje, suivis de la date :

" De jour en jour, des gens qui sont dans les ténèbres viennent dans vos maisons. Donnez-leur, chers enfants, la lumière !" 14.03.85

" Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à l’abandon total à Dieu. Tout ce que vous faites et tout ce que vous possédez, donnez-le à Dieu afin qu’Il règne sur votre vie comme un roi sur tout ce que vous possédez." 25.07.88

" Chers enfants, je vous demande de vous ouvrir à Dieu. Voyez, petits enfants, comme la nature s’ouvre pour donner fruits et vie. De même vous, je vous appelle à la vie en Dieu et à vous abandonner entièrement à Lui !" 25.05.89

" … donnez tout de vous-mêmes. Tout d’abord donnez votre amour dans vos familles et montrez-y l’exemple." Noël 91

" N’oubliez pas que votre vie ne vous appartient pas mais que c’est un don, à travers lequel vous devez donner la joie aux autres et les guider vers la vie éternelle." Noël 92

" Chers enfants, n’oubliez pas que vous êtes ici sur terre sur le chemin vers l’éternité et que votre demeure est dans les cieux. C’est pourquoi, petits enfants, soyez ouverts à l’amour de Dieu et abandonnez l’égoïsme et le péché. Que votre joie soit seulement dans la découverte de Dieu dans la prière quotidienne. C’est pourquoi, utilisez ce temps et priez, priez, priez ; et Dieu est proche de vous dans la prière et à travers la prière. Merci d’avoir répondu à mon appel." 25.07.00 (entier)


 

Galerie de photo

Site officiel du sanctuaire

Extrait de : F. Breynaert,

Messages de paix aux familles et aux prêtres et religieux
Les messages de Medjugorje avec la
Bible, le magistère et les saints.
Préface R. Laurentin,
Edition le Ver Luisant 2006, Diffusion Mediapaul, p. 35-42