Bulgarie

Le peuple bulgare a très vite exprimé un culte envers la Mère de Dieu, mais d'une manière mélangée au paganisme. Saint Epiphane dans sa lettre « Adversus Antidicomarianitas » a écrit que la Trace est la première région à honorer publiquement la Vierge Marie.

Sofia avait une église Sophie, dédiée au Christ, la Sagesse incréée et incarnée et à Marie, siège de la Sagesse.

Lorsque le roi Boris reçut le baptême, en l'an 864, tous ses sujets furent rendus chrétiens (comme c'était la mentalité générale de ce temps là : les sujets avaient la religion des princes).

En 1396, le peuple Bulgare est entièrement soumis à l'empire Ottoman musulman mais l'Eglise orthodoxe a toujours fait acte de résistance, elle a préservé les traditions chrétiennes et elle a ouvert les monastères aux insurgés. Des Turcs se sont installés en Bulgarie (notamment dans l'est du pays) et certains se sont même convertis au christianisme (Gôk-Oguzes). L'insurrection d'avril 1876 a libéré la Bulgarie du joug musulman.

Pendant les deux guerres mondiales du XX° siècle, la Bulgarie se retrouve dans le camp des perdants. En 1946, elle entre dans la sphère d'influence de l'URSS. La domination soviétique s'achève en 1990.

La Bulgarie fait partie de l'union européenne depuis le 1° janvier 2007.

La tradition veut que lorsqu'un village célèbre une fête mariale, il invite les villages voisins, tous ensemble les gens font une procession et partagent un repas commun. Ceux dont le sanctuaire est en ruine se rassemblent sur les ruines, ou près d'une source.

Plovdiv : cathédrale Marie.

Varna : cathédrale Marie.

Tirnovo : cathédrale Marie.

Eglise « Neopalima Kapina » c'est-à-dire « buisson ardent ».

Rila : monastère dédié à la Vierge protectrice (Ossenovitza). 

Ce monastère fut fondé au X° siècle par l'ermite saint Jean Rilski da Rila, dans une région montagneuse, près de la route entre Sofia et Salonique en Grèce.

On y vénère une icône du XII° siècle et du type Hodigitria (celle qui montre le chemin : le Christ).

Le monastère a été confisqué en l'an 1961 et devint un musée national. Mais il demeura un centre de vie spirituel et de pèlerinage.

Il reçoit 300.000 visites par an.

Batchkovo : monastère de la Vierge de Petritch.

Ce monastère, dédié à l'Assomption, fut fondé au XI° siècle. Situé sur la rive droite de la Zaya, il a l'aspect d'un château médiéval. Sa bibliothèque est extraordinairement riche, et son trésor est célèbre. Il fut incendié par les Turcs au XVI° siècle et reconstruit ensuite, avec des fresques de grande valeur,

La fresque de la Vierge de la Deisis représente la mère de Jésus et saint Jean Baptiste, adressant leur prière au Christ venant juger le monde.

Notre Dame aux deux archanges fait partie d'une vaste fresque qui représente le paradis. La Vierge Marie est assise en prière, entourée de deux archanges. Sa douceur et sa mansuétude apaise le pèlerin.

Fête : le 15 août, avec procession aux flambeaux la veille.

Photo 

Trojan.

 

Le monastère, situé sur les rives du fleuve Osàm, dans une belle forêt, a connu une apogée au XVII et XVIII° siècle. On y vénère la Theotokos Trocroutchitza, Notre Dame aux trois mains (icône grecque du mont Athos).

 

 

 

 

 


 

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 51-57

 

 

 

 

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention