Croatie, l'avant mur de la chrétienté

Croatie, l'avant mur de la chrétienté

C'est un pape qui a déclaré la Croatie "l'avant-mur de la Chrétienté". Et quand on connaît un peu l'histoire religieuse de ce courageux pays chrétien, on comprend pourquoi.

Les Croates, Slaves venus de Pologne méridionale, arrivèrent sur leurs territoires actuels à partir du 7e siècle. C'est là que ce peuple reçut le baptême et eut, dès 640, Jean de Ravenne, pour archevêque, à Split. 

Plus tard, le roi Demetrio Zvonimir (1075-1089) consacra à la Vierge la cathédrale de la cour royale et, à cette occasion, il confia à la Reine céleste tout son royaume et tout son peuple, exprimant le souhait que Marie devienne et demeure la Reine des Croates.

Le Royaume croate médiéval, d'abord indépendant, est associé en 1102 à la couronne hongroise et en 1527 il est intégré aux terres des Habsbourg, devenues l'Autriche-Hongrie de 1867 à 1918. Ajoutons qu'une partie de la Croatie passe sous le joug ottoman entre 1526 et 1669.

Le 1er décembre 1918, avec d'autres régions des Balkans, la Croatie, la Serbie et la Slovénie formeront un royaume indépendant qui prendra le nom de "Yougoslavie" (Slaves du Sud) en 1931.

En 1946, avec l'avènement de Tito, la Yougoslavie devient une République fédérale socialiste et marxiste, composée de la Serbie, de la Croatie, de la Slovénie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Macédoine et du Montenegro.

Une nation indéfectiblement fidèle à Marie

Aujourd'hui, depuis le 8 octobre 1991, la Croatie est une République indépendante.

Ainsi, la Croatie catholique eut à demeurer fidèle face au schisme de Photius qui se sépara de Rome (9e siècle) et prépara le schisme orthodoxe, face à l'hérésie bogomile (sorte de manichéisme venu de Bulgarie au 13e siècle), face à  l'Islam au 16e siècle ainsi qu'au protestantisme arrivé aussi à partir du 16 e siècle, par la Hongrie. Puis, dès les années 1940, il fallut encore résister à l'idéologie marxiste-léniniste athée !

Or, malgré tant de divergences profondes en ce carrefour culturel et religieux des Balkans, le peuple croate est demeuré indéfectiblement fidèle à sa foi catholique.

Un trait le caractérise depuis le début : sa piété profonde envers la Vierge Marie. En Croatie, une église sur huit est dédiée à Marie. On y recense pas moins de 235 sanctuaires marials : le plus ancien d'entre eux est celui de Remeté (1272), près de Zagreb ; et celui de Bistrica est le plus important du pays...