Arras (62) : Notre-Dame des Ardents

Au XII° siècle, une maladie fait rage : le mal des ardents, appelé aussi le feu saint Antoine, ou l'ergotisme. Maladie mortelle et douloureuse, due à la moisissure des céréales.

A Arras, Notre Dame apparaît et offre un remède, une eau purifiée par la cire qui coule d'un cierge... Les guérisons sont très nombreuses. Non seulement les guérisons du corps, mais aussi celle du cœur. Notamment la réconciliation entre Itier et Norman, alors que Norman avait tué le frère d'Itier !

Le reste de la chandelle est encore exposé dans son écrin, et l'on vient prier Marie pour obtenir les guérisons des maux modernes. 


Source : L’Europe spirituelle, édition Les clés de l’Europe, Marseille 1993

 

 

JE PARTICIPE !