Celles (09, Ariège) : Notre-Dame de Celles

Une apparition, quatre convertions suivi d'autres encore, et des guérisons...

Tout commence en mai 1686 : Précédée d'un "pigeon", la Vierge Marie apparaît à un jeune paysan, Jean Courtilh, pour avertir le peuple de se convertir. En particulier, quatre femmes ayant battu le curé doivent faire pénitence. La Vierge laisse un signe sur la bêche de Jean : trois feuilles de chêne en forme de croix.

Au mois de juillet, la Vierge apparaît une seconde fois à Jean, dans sa chambre à coucher. «Tu as bien exécuté ce que je t’ai prescrit, et la fontaine sera bonne ; le monde s’est bien corrigé», lui dit-Elle.

Une commission d’enquête recense vingt-huit « guérisons » grâce à l’eau de la fontaine. En octobre 1686, une seconde enquête évoque sept nouveaux cas.

Une chapelle est construite puis bénie le 8 septembre 1695.

Le sanctuaire attire des fidèles de la région entière et même d’Espagne.


Abbé Rouzaud, Un sanctuaire ariégeois, Notre-Dame de Celles, 1909 ; R. Sablé, Chapelain de Notre-Dame de Celles, Celles, 1984

Patrick SBALCHIERO, article « Celles », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Fayard, Paris 2007.

 

 

JE PARTICIPE !