France, Fille aînée de l'Eglise, fille aînée de Marie

L'histoire mariale de la France commence tôt !

Une "Vierge qui va enfanter", première apparition de Marie en Gaule, avant le Vè siècle

Il semble bien que la première manifestation connue des historiens, de Marie Elle-même en Gaule, se soit déroulée avant le Vè siècle, à Chartres, alors capitale des carnutes, avec l'apparition d'une "Vierge qui va enfanter" (aujourd'hui, Notre-Dame de Chartres).

Quant au premier sanctuaire consacré à Marie, connu en Gaule, il date du Vè siècle, au Puy : une femme souffrante qui implorait la Mère du Christ, fut conduite par un ange sur un mont dominant la cité où elle eut une apparition de la Vierge qui la guérit. On construisit alors une chapelle en cet endroit qui prit le nom de " Marie". D'ailleurs la ville du Puy s'est primitivement appelée précisément "le Puy Marie" ; aujourd'hui Notre-Dame du Puy demeure un sanctuaire marial majeur et un lieu de pèlerinage très fréquenté du pays.

Autre sanctuaire marial important de la Gaule du Vè siècle, Notre-Dame de Reims (sanctuaire construit à la demande de l'évêque saint Nicaise en 401), où aura lieu, le 25 décembre 496, le baptême, par l'évêque saint Rémi, des nouveaux envahisseurs et maîtres de la Gaule, les Francs qui lui donneront leur nom (France). Dans les siècles qui suivirent, les sanctuaires marials se sont multipliés dans la France nouvellement baptisée. Citons les plus connus : Notre-Dame de Vézelay, Notre-Dame de Roc Amadour, à l'heure des croisades et des grands pèlerinages vers saint Jacques de Compostelle. Puis, il y eut, entre le Xè et le XIIè siècle, la construction des grandes cathédrales gothiques, toutes consacrées à Marie (Paris, Chartres, Bourges, Reims, Laon, etc)...

Au XVIIè siècle, le Voeu de Louis XIII consacre la France à Notre Dame de l'Assomption, Patronne principale du pays

Parmi les apparitions reconnues de la Vierge Marie en France, citons celle de Notre Dame de Grâce, à Cotignac, en Provence, qui eut lieu au XVIè siècle et dont le pèlerinage, détruit par la révolution française de 1789, a, depuis, retrouvé toute sa popularité. Autre moment capital de l'histoire mariale en France : le Voeu de Louis XIII, le 10 février 1638. Par ce voeu, le roi a consacré la France à Marie et décidé de choisir Notre Dame de L'Assomption comme patronne principale de la France ; il a institué la date du 15 août (N. D. de l'Assomption) comme fête nationale d'obligation pour tous les diocèses du pays (2).

A partir du XVIIè siècle, vont se multiplier en France de nouvelles apparitions de Marie. Quelques années avant que le Sacré Coeur de Jésus apparaisse, en 1673, à Marguerite Marie Alacoque, à Paray le Monial, une jeune bergère, Benoîte Rencurel, reçoit la visite de la Vierge Marie au Laus, dans les Alpes, en 1664. 

Au XIXè siècle, Marie multiplie les apparitions en France ...

Puis, en 1830, Marie apparaît à Catherine Labouré, rue du Bac et lui demande la frappe d'une Médaille miraculeuse. Puis 16 ans seulement après, en 1846, Notre Dame de La Salette, toujours dans les Alpes, apparaît en pleurs, à deux enfants ; puis, 12 ans plus tard Notre Dame, à Lourdes, en 1858, rend visite à Bernadette Soubirous en lui confirmant le dogme de l'Immaculée Conception ; puis, en 1871, à Pontmain, en Mayenne, Marie apparaît à nouveau à des enfants ; puis encore, en 1876, à Pellevoisin en Berry, Marie, sous le vocable de "Mère de Miséricorde", vient visiter la jeune Estelle Faguette qu'Elle guérit et charge de répandre le scapulaire...

Au XXè siècle, à L'ïle-Bouchard, en 1947, Marie se montre à quatre jeunes enfants et leur demande de prier pour la France alors en danger de coup d'Etat : le pays sera sauvé in extremis de l'insurrection... Plus récemment, un grand élan marial s'est formé, avec les Vierges pèlerines de Notre Dame de France, parties du Puy le 8 septembre 1995 et qui ont sillonné le pays et visité ses paroisses pendant une année avant de se retrouver le 15 septembre 1996 au pied de Notre Dame de Baillet en France, près de Paris. C'est de là que les Vierges pèlerines de N D de France ont rejoint Rome pour s'élancer de la place Saint Pierre, le 8 décembre 1996, en pèlerinage sur les cinq continents du monde.

Parmi les principaux sanctuaires marials de France :

Lieux consacrés à la Vierge de l'Immaculée Conception

N-D de l'Ile Bouchard

N-D de Laghet (diocèse de Nice)

N-D des Victoires, à Paris

N-D du Laus

N-D de la Paix

N-D de Lourdes

N-D de Reims

N-D des Ardilliers à Saumur

Notre-Dame de Gray

Notre-Dame de la Treille, protectrice des Flandres

Notre-Dame de Lavasina, le Lourdes de la Corse

Notre-Dame de Myans, tout près de Chambéry

Notre-Dame de Thierenbach, au flanc des monts d'Alsace

N-D de la Médaille Miraculeuse

N-D du Puy

N-D de la Salette

N-D de Pontmain

N-D de Pellevoisin

N-D de Sous Terre de Chartres

N-D de Boulogne

N-D de Cotignac

N-D de Rocamadour

N-D de la Garde à Marseille

Notre-Dame de Bonheur, à Ollioules (Toulon)

JE PARTICIPE !