Hoste (57 Lorraine) : Notre-Dame de Bonne-Fontaine

Quand la révolution française s’apaise mais que l’anticléricalisme est encore vivace, y compris chez les autorités de l’Etat, d’autres prodiges viennent réveiller la ferveur. C’est le cas à Host (Hoste aujourd’hui), près de Sarreguemines, en Lorraine.

A Hoste, une chapelle en plein air vaut le détour...

En avril 1799, au bord d’un chemin qui menait de Host à Cappel, à travers forêt, la Vierge apparaît au-dessus d’une source et promet des guérisons.

Les rapports administratifs des autorités locales permettent de mesurer l’effet qu’eut une telle apparition.

Le 5 mai l’administration cantonale de Puttelange demande l’envoi de cinq gendarmes pour empêcher les rassemblements quotidiens de 400 à 500 personnes près d’une fontaine... Les semaines suivantes d’autres rapports signalent une affluence plus grande encore. Début juin il y a jusqu’à 4 000 personnes dont un certain nombre sont venus d’ Allemagne.

Un récit des faits et des guérisons obtenues est imprimé et distribué, on se baigne dans la source devenue une mare, les pèlerins recueillent aussi l’eau réputée miraculeuse dans des cruches et des vases.

Finalement, le 9 juin, 200 fantassins, 50 cavaliers, et 2 canons sont envoyés à Host. Fin août les troupes furent retirées car il n’y avait plus de grands rassemblements à Host.

Le pèlerinage

Le pèlerinage s’est poursuivi modestement au 19e siècle, un calvaire a été édifié par les fidèles en 1818, la source a été aménagée, puis le calvaire a été abrité dans une très modeste chapelle.

Les autorités religieuses n’existaient plus au moment des faits, aucune enquête n’a été faite. Quand elles ont été rétablies, après le Concordat, elles ont négligé les événements.

Aujourd’hui, la petite chapelle a été restaurée, des pèlerins viennent toujours à Hoste et une procession annuelle est organisée par la paroisse (ce qui ne signifie pas que les apparitions de 1799 aient été reconnues).

______________________

Informations pratiques

 

 

JE PARTICIPE !