Issoudun (36) : Notre-Dame du Sacré Coeur

Dans un projet missionnaire

La dévotion à Notre Dame du Sacré Cœur est née d'un projet missionnaire, aujourd'hui présent dans 56 pays.

Selon le désir des deux fondateurs,

"Les prêtres de la congrégation feront aimer et glorifier Jésus [...] ils regardent Marie comme leur Fondatrice et Souveraine, l'associeront à toutes leurs œuvres et la feront aimer d'une manière spéciale."

(Le contrat des deux vicaires)

Le document fondateur fait date et répand la spiritualité.

Ce document demande à la Vierge :

"de nous conduire elle même au Sacré Cœur de son Fils, de nous ouvrir les trésors d'amour et de miséricorde qu'il renferme et de nous faire plus abondamment puiser à cette source de toutes les grâces."

(Le contrat des deux vicaires)

Le père J.Chevalier, profondément d'Eglise, profondément missionnaire :

"Du cœur du Verbe incarné, percé sur le calvaire, je vois surgir un monde nouveau, le monde des élus. et cette création, pleine de grandeur et de fécondité, inspirée par l'amour et la miséricorde, c'est l'Église, ce corps mystique du Christ, qui la perpétuera sur la terre jusqu'à la consommation des temps, et vivra de sa vie divine pendant toute l'éternité."

 (Le Sacré cœur, 1° édition 1883)

La dévotion à Notre Dame du Sacré Cœur est vécue dans la ligne de la dévotion au Sacré Cœur 

"Sur le calvaire, fécondé par le sang et la grâce du Christ qui s'échappent de son Cœur Sacré, elle enfantera à Dieu tous les peuples (Jn 19, 27).

A Cana, elle obtiendra de son Fils le premier des miracles, établira les Apôtres dans la foi (Jn 2, 11) et recevra l'assurance de l'institution de l'Eucharistie et des autres sacrements."

(Père J. Chevalier) 

Dans l'esprit de Vatican II

"Laissez moi vous rappeler le sens profond de la dévotion à Notre Dame du Sacré Coeur. Il ne s'agit pas d'une dévotion parmi d'autres. J'oserai dire qu'elle est "LA" dévotion par excellence [...] parce qu'elle va directement à l'essentiel.

(Cardinal Joseph Lefebvre,

 alors président de la commission doctrinale des évêques de France, novembre 1969)

Les annales d'Issoudun, la revue du sanctuaire et de la congrégation missionnaire ont été la première revue de piété mariale à publier, dès mai 1965, le texte intégral, avec de nombreuses notes, du chapitre VIII de Lumen Gentium du concile Vatican II.

 

"Souviens-toi... [...]

Notre Dame du Sacré Coeur, fais nous vivre comme toi dans l'amour de ton Fils...

Conduis tous les hommes à la source d'eau vive qui jaillit de son Coeur..."

 

Aspects Pratiques

Le sanctuaire est ouvert tous les jours de 7h à 22h.

Prière mariale à 17h-17h30.

Principales fêtes : dernier samedi de mai ; 1° samedi de septembre ; 15 août ; 8 décembre.

Site officiel


En remerciant le père Daniel Augie MSC

pour son intervention à la SFEM en septembre 2007.