Lescure (15, Cantal) : Notre-Dame de la Visitation

A l’origine, une apparition de la Vierge à un jeune berger.

En 1717, Jean Paillé était berger au petit village de Lescure (Auvergne, Cantal) situé à une centaine de mètres de l’église actuelle. C’était un jeune homme de 18 à 20 ans, dévoué à la Vierge Marie. Il avait l’habitude de conduire son troupeau au Puech-de-Besse et là, agenouillé au pied de la Croix antique, chaque jour, il récitait son chapelet.

Le 2 juillet de cette année 1717, la Vierge lui apparaît et lui dit qu’elle veut être honorée en ce lieu d’une manière particulière. Il faut lui bâtir une chapelle qui portera le nom de Notre-Dame de la Visitation.

"Tu feras bâtir en ce lieu une chapelle où viendront se prosterner des milliers de pèlerins pour demander les uns la santé du corps, les autres la paix de l'âme, et tous, le bonheur du ciel." (Paroles de la Vierge à Jean Paillé)

Plusieurs fois, la vision se renouvela et la Vierge Marie faisait toujours la même recommandation. Jean, familiarisé avec l’apparition, lui dit un jour : "Mais, Vierge, on ne voudra pas me croire". "Insiste auprès des habitants de Lescure, dit la reine du ciel, et à la fin, ils t’écouteront".

Jean, surmontant sa timidité, commença à raconter les visions dont il était favorisé et les désirs exprimés par la Très Vierge, mais on le traita de naïf, de simple, d’illuminé : on le tourna en ridicule.

Alors, le jeune homme édifia de ses mains un abri de pierres sèches et y introduisit une statuette qu’il avait trouvée au pied de la Croix à la suite de la première apparition. Malgré les obstacles, mais soutenu et réconforté par l’aide maternelle de la Vierge, il fallut beaucoup de courage à Jean Paillé pour rester fidèle à sa mission.

Il se mit au travail, organisa les corvées, et, peu à peu, une église remplaça le modeste oratoire.

Le pèlerinage à Notre-Dame de la Visitation

En 1724, Mgr d’Estaing du Saillans, évêque de Saint-Flour, délégua son vicaire général pour lé bénédiction de la nouvelle église. Elle fut dédiée à Notre-Dame de la Visitation, en souvenir de la date de l’apparition. En effet, à cette époque, le 2 juillet était la fête de la Visitation.

Plus de trois mille pèlerins durent, sur ces hauteurs sans ressources, passer la nuit en plein air. Le pèlerinage était né. Il allait grandir, se développer.

______________________________

(Extrait de l’article : "Avec Marie, des raisons de vivre et d’espérer", paru dans la "Voix du Cantal" du 24 mai 1987).

La solennité de Notre-Dame de Lescure se célèbre le dernier dimanche de juin.

 

Sources :

catholique

JE PARTICIPE !