Les apparitions de Lourdes et l’Exode biblique

Les apparitions de Lourdes et l’Exode biblique

Les apparitions de Lourdes semblent ré-offrir à l'époque moderne la pédagogie divine de l'Exode biblique.

-1-

Dieu les conduit les Hébreux dans un processus de libération : ils quittent l'emprise de Pharaon et parviennent à traverser les eaux de la mer des Joncs (ou mer Rouge) à pied sec grâce à l'intervention de l'Éternel. A Lourdes Bernadette est gratifiée de sa première apparition alors qu'elle s'apprête à traverser le Gave. D'une santé très fragile, elle redoute le contact avec cette eau particulièrement froide en cette période hivernale. Pourtant, elle réussit à franchir le Gave sans ressentir aucune gêne, au grand étonnement de ses deux compagnes. Si ce cours d'eau peut sembler évidemment bien modeste comparé à la mer Rouge, il ne faut pas oublier que nous sommes ici dans le registre du symbolique.

-2-

Les Hébreux abandonnent tout et s'enfoncent dans le désert, lieu matérialisant la solitude et le dénuement. Ils y séjourneront quarante ans.

Nous pouvons en voir un écho dans l'histoire des apparitions de Lourdes. La famille de Bernadette Soubirous vit alors la période la plus critique de son existence. Cette vie pauvre et modeste est soulignée indirectement par la Vierge, qui concentre 14 de ses 18 apparitions pendant la période du Carême, évocation des quarante ans de traversée du désert par les Hébreux.

-3-

L'épopée du peuple de Dieu est inaugurée par la célébration de la Pâque où Dieu demande que soit immolé un agneau, dont la chair sera consommée rôtie, avec des pains azymes et des herbes amères. Ces dernières sont toujours présentes dans le rituel juif commémorant cet événement.

A Lourdes, du fait de la pauvreté de sa famille, l'essentiel de l'alimentation de Bernadette se résume à du pain. Au cours du Carême, Marie invite sa messagère à manger de l'herbe qui se trouve dans la grotte. Il s'agit de la dorine, une herbe amère.

-4-

Les Hébreux se plaignant de manquer de nourriture, le Seigneur fait tomber la manne du ciel (cf. Ex 16), préfiguration de l'Eucharistie. Ces grâces trouvent leur point d'orgue avec l'Alliance qu'Il conclut avec son peuple (cf. Ex 19-24).

A Lourdes, la famille Soubirous ne parvient plus à manger à sa faim. Marie se manifeste à Bernadette au moment même où celle-ci cherche à effectuer sa première communion, c'est-à-dire au moment où elle cherche à s'unir au Christ qui a institué son Alliance nouvelle et éternelle avec l'humanité à travers l'Eucharistie. Bernadette parviendra à communier avant que ne se terminent les visites de la Vierge.

-5-

À deux reprises, les Hébreux viennent à manquer d'eau et s'en plaignent auprès de Moïse. Ils trouvent tout d'abord de l'eau à l'entrée du désert, mais elle se révèle amère. Moïse intercède alors auprès de Dieu et l'eau devient potable (cf. Ex 15,23-25). Après avoir repris sa marche, le peuple se montre de nouveau assoiffé. L'Éternel invite cette fois-ci Moïse à frapper un rocher avec son bâton. Ce dernier s'exécute et fait jaillir une source. Le lieu reçoit le nom de Massa et Meriba, ce qui veut dire tentation et querelle (cf. Ex 17, 1-7).

A Lourdes, Marie invite Bernadette à gratter la terre au fond de la grotte, ce qui lui permet de mettre au jour une source. L'eau a dans un premier temps un aspect boueux avant de devenir claire et buvable. (Le rocher au sein duquel se trouvent la grotte et la source s'appelle précisément Massabielle).


ciel+ouvert>Patrick SANDRIN, A ciel ouvert, EDB, Nouan 2013, p. 115-116