L'Immaculée Conception dans la vie chrétienne (magistère)

L'Immaculée Conception dans la vie chrétienne

Le 25 mars 1858, Bernadette revient à la grotte et demande avec la formule longuement préparée : « Mademoiselle, voulez-vous avoir la bonté de me dire qui vous êtes, s’il vous plaît ? » L’apparition sourit mais ne répond pas. Bernadette répète. La troisième fois, elle a sa réponse :

« Que soy era Immaculada Councepciou »

« Je suis l’Immaculée Conception

Que veut dire « Je suis l'Immaculée Conception » ?

Dans cet article, nous répondrons essentiellement à partir des textes du magistère.

Le concile Vatican II.

Nous pouvons dire tout d'abord ce que dit le concile : « La Mère de Dieu la Toute , indemne de toute tache de péché, ayant été pétrie par l’Esprit-Saint, et formée comme une nouvelle créature. » (Vatican II, LG 56)

Nous avons l’image d’être « sans tache ». La maman de Bernadette faisait des lessives… Bernadette comprenait ce qu'était un linge immaculé…

Nous avons aussi l’image « pétrie de l’Esprit Saint ». L’Esprit Saint est aussi un souffle, un vent puissant. Les apparitions de Lourdes ont commencé dans un coup de vent. Un coup de vent qui rappelle celui de la première Pentecôte (Actes 2).

Mais le titre "Immaculée Conception" est très étonnant : il ne signifie pas seulement que Marie est conçue immaculée comme une créature toute .

Ce nom signifie une action de Marie...

Et le père Kolbe y voyait quelque chose de bien consolant...

Le concile dit que Marie est devenue notre mère dans l'ordre de la grâce.

Jean Paul II dit :

« La Vierge de Lourdes a un message pour tous : Soyez des hommes et des femmes libres ! Mais rappelez-vous : la liberté humaine est une liberté marquée par le péché. Elle a besoin, elle aussi, d’être libérée. Christ en est le libérateur.[…]

Nous savons que nous pouvons compter sur l’aide de celle qui, n’ayant jamais cédé au péché est la seule créature parfaitement libre. C’est à elle que je vous confie. »

(Jean Paul II, Homélie du 15 août 2004 à Lourdes).

Jean Paul II parle de Notre Dame de Lourdes, et tout de suite, il parle du Christ.

En effet, Marie est Immaculée Conception par la grâce qui vient du Christ. Elle est « Rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils, unie à lui par un lien étroit et indissoluble…» (Vatican II, LG 53)

Dès l’instant de la conception de Marie, celle-ci dépend totalement des mérites et de la grâce du Christ d’une manière si profonde qu’elle est indissoluble.

On peut dire aussi que Marie est immaculée, elle est toute lumineuse, rien ne la sépare de la lumière qui est Dieu et en se sens, elle est « unie à lui par un lien étroit et indissoluble…» (Vatican II, LG 53)

C’est pourquoi, à Lourdes, le Christ est si important. C’est le Christ que nous rencontrons durant l’Eucharistie. C’est le Christ que nous suivons dans les chemins de croix. C’est le Christ qui est la lumière de la procession aux flambeaux.

L’Immaculée Conception, l'Assomption, Marie toujours présente nous stimule et nous encourage.

L'Immaculée Conception est une réalité qui est rattachée aussi à l’Assomption de Marie, et donc au fait que Marie soit au ciel, intercédant pour chacun de nous :

« Enfin la Vierge immaculée […] fut élevée corps et âme à la gloire du ciel

(Vatican II, LG 59)

« Si l’Eglise en la personne de la bienheureuse Vierge, atteint déjà à la perfection qui la fait sans tache ni ride (cf. Ep 5,27), les fidèles du Christ, eux, sont encore tendus dans leur effort pour croître en sainteté par la victoire sur le péché: c’est pourquoi ils lèvent leurs yeux vers Marie comme modèle des vertus qui rayonne sur toute la communauté des élus.»

(Vatican II, LG 65)

« L’Immaculée conception apparaît comme un phare pour l’humanité de tous les temps»

(Jean Paul II, Angelus du 8 décembre 2004)


F. Breynaert

JE PARTICIPE !