Lyon (69) : Notre-Dame de Fourvière

Une pieuse tradition raconte que saint Pothin (premier évêque de Lyon) aurait apporté avec lui une icône de la Vierge, vers 150.

En 1168 une chapelle est construite sur la colline de Fourvière. Elle est détruite par le baron des Adrets en 1562 et reconstruite presque aussitôt.

Le culte marial à Fourvière se développe. Il devient particulièrement populaire lorsqu'en 1638 Louis XIII consacre la France à la Vierge.

Le Voeu des Echevins en 1643 a été formulé pour l'intercession de la Vierge en faveur du recul de l'épidémie de Peste. Pour la remercier d'avoir épargné la ville, les Echevins décident de monter à Fourvière chaque 8 septembre et d'offrir à la Vierge un cierge de sept livres de cire blanche et un écu d'or. Ce pèlerinage est encore très vivant de nos jours : le maire de Lyon ou un de ses adjoints assiste à la cérémonie.

En 1830, le clocher de la chapelle, menaçant ruine, est démoli. La reconstruction revient à A. Duboys et l'on décide de surmonter ce clocher d'une statue dorée pour laquelle Fabisch remporte le concours. L'inauguration devait avoir lieu le 8 septembre 1852, fête de la Nativité de la Vierge, mais les fortes précipitations ont pour conséquence l'inondation de l'atelier du fondeur et l'on se voit forcé d'en reporter la date au 8 décembre.

La statue est mise en place mais le mauvais temps est encore de la partie et les festivités prévues, tels que les feux d'artifices, ne peuvent avoir lieu. Les Lyonnais, par dévotion, mettent alors des lampions à leurs fenêtres en profitant d'une accalmie dans la soirée. Cet événement est à l'origine des illuminations du 8 décembre.

Découvrez Notre Dame de Fourvière sur son site officiel !

JE PARTICIPE !