Maisières (80) : Notre-Dame du Chêne

Le matin du 3 avril 1803, dans la vallée de la Loue, près d’Ornans, à une vingtaine de kilomètres de Besançon, Cécile Mille (1789-1835), voit « une belle grande dame habillée de blanc, accompagnée de quatre petites demoiselles aussi vêtues de blanc, portant chacune un cierge allumé. Cette belle dame a continué sa marche jusqu’au “chêne de Notre-Dame” […] »

Le 15 août 1803, Cécile et quelques voient deux « lumières » sortir du tronc du « chêne de Notre-Dame », au niveau des premières branches. Ils découvrent une statue de la Vierge à l’Enfant en terre cuite datant du XVII° siècle (19 cm de haut) à l’intérieur du tronc.

Un jugement positif est émis.

Une chapelle est édifiée près du chêne. Le bâtiment est consacré par Mgr Mathieu le 3 août 1869.

 

Les principaux pèlerinages à Notre-Dame du Chêne ont lieu le lundi de Pentecôte, le jeudi de la Fête-Dieu et le mercredi après l’Assomption et attirent des pèlerins venant de toute la Franche-Comté.

______________________________________

Cf. René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

Lire aussi : J.-H. Begue, Sanctuaire de Notre-Dame du Chêne, Ornans, 1983.

 

 

 

JE PARTICIPE !