Mauriac (15, Cantal) : Notre-Dame des Miracles

La ville de Mauriac est l'une des plus anciennes cités du Cantal. Il existait déjà une implantation de population , dès l'age de bronze. Il est probable que la ville qui existait déjà au début de l'ère chrétienne.[1]

Mais c'est au VIe siècle, prés du monastère bénédictin Saint-Pierre et de la Chapelle Notre-Dame des Miracles, fondés par Théodechilde fille de Clovis (à qui la Vierge Marie était apparue, prenant la place d’une cérémonie païenne [2]) que Mauriac prend son essor.

La cité devient un grand centre de pèlerinage dédiés à la Vierge, autour de la Chapelle et du premier monastère, reconstruit plusieurs fois au cours des siècles. Ces pèlerinages déplacent des foules considérables.

Située à l'emplacement de la chapelle du VI° siècle crée par Théodechilde, la basilique Notre-Dame des Miracles a été mise en chantier à la fin du XIe siècle. Des documents d'archive précisent, en 1105, que les travaux sont en pleine évolution. Seule basilique dans le Cantal depuis 1921, elle est reconnue comme l'église romane la plus importante de Haute-Auvergne et mérite une longue visite. [1]

Le 13 mai 1855, la Vierge a été couronnée et parée d’un diadème d’or et de pierreries offert par Pie IX.

Actuellement, un pèlerinage régional rassemble des fidèles le dimanche qui suit le 8 mai. [2] 

__________________________________________

[1] Basilique Notre-Dame des Miracles

[2] Patrick SBALCHIERO article « Mauriac», dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

 

 

 

JE PARTICIPE !