Penne d'Agenais (47) : Notre-Dame de Peyragude

La basilique Notre-Dame de Peyragude est un lieu magnifique, avec une longue et belle histoire.

Elle se trouve dans la commune de Penne d'Agenais, à neuf km de Villeneuve-d’Agen (diocèse d’Agen), au bord du fleuve, la Garonne.

Histoire :

Vers l'an 1000, une famille de chevaliers construisit une chapelle domaniale dédiée à Notre Dame de l'Assomption : c'est la plus ancienne du pays connue sous ce vocable.

En 1562, Vierge serait apparue à une jeune bergère née dans une famille pauvre, pour lui demander de reconstruire le sanctuaire de Notre-Dame de Peyragude, détruit par les protestants. L’apparition lui promet qu’elle trouvera du pain à la maison et laisse en souvenir dans les rochers où Notre Dame veut fonder sa demeure, la petite statue qui nous reste.

En 1653 les échevins de Penne font le vœu de rebâtir la chapelle si la peste les épargne. Cette prière fut exaucée et dès lors les pèlerinages prirent une ampleur considérable.

Pendant la révolution la chapelle est de nouveau détruite mais la petite statue est soustraite au pillage.
Cinquante ans plus tard un petit sanctuaire est reconstruit.

En 1897 l'Archevêque de Bordeaux vient poser la première pierre de l'actuel sanctuaire mais les travaux sont souvent interrompus faute d'argent.

Ce n'est que le 11 septembre 1949 que Mgr Rodié consacrera la basilique sous le titre de « Cœur Immaculé de Marie refuge des pécheurs ». 

Mgr Hubert Herbreteau dès son arrivée à Agen veut en faire un sanctuaire diocésain : lieu de pèlerinage collectif ou individuel où les 47 vitraux retraçant la vie de Marie ou les peintures des coupoles des litanies de la Vierge aident notre méditation et notre prière pour la paix.

« Reine du monde, obtenez-nous la paix et la sérénité de l'âme »

proclame l'invocation autour de la coupole.

Les informations officielles sur les pèlerinages et les messes mariales