Pouey-Laün (65, Tarbes) : Notre-Dame de Pouey-Laün

 

Rappelez-vous ! Une des deux colombes de Héas s’envola vers le bas de la vallée. Tout naturellement, elle vient se poser sur le rocher de Poueylaün. Voilà de quelle manière la Vierge Marie manifesta sa volonté de voir s’élever nos deux sanctuaires de montagne : Héas et Pouey-Laün.

  • À l’oratoire bâti pour recevoir la statue miraculeuse, succède, en 1717, une vaste chapelle dans le style de la Renaissance. Des pèlerinages sont organisés. À la Révolution, la chapelle est mise en vente. Une bonne chrétienne d’Arrens la rachète et en remet la propriété à l’Église.

  • En 1808, la chapelle est réouverte au culte et les pèlerinages reprennent.

  • En 1856, sous l’impulsion de Monseigneur Laurence, un collège est ouvert par les Pères de Garaison. En quinze ans d’existence, ce petit collège devait donner au diocèse une cinquantaine de prêtres.

Plus d'informations

 

 

JE PARTICIPE !