Saint Laurent du Pont (38) : monastère Notre-Dame du Buisson Ardent

Historique

En 1296, une chartreuse y est fondée pour 13 moines.

Un siècle après, cette chartreuse est unie à la grande chartreuse.

En 1792, les moines quittent ce lieu.

En 1971, les chartreux restaurent le lieu et font appel aux Moniales de Bethléem et de l'Assomption de la Vierge, afin qu'elles viennent y vivre et y prier.

Actualité

 

Chaque moniale n'a d'autre désir que de se tenir toute sa vie avec le Vierge glorifiée en la présence de la Trinité. Il y a deux rythmes de vie possible pour les moniales.

Comme dans tous les monastères de Bethléem et de l'Assomption, il y a des cellules disponibles pour ceux qui veulent y vivre une brève période, dans la solitude et le silence.

Les hôtes peuvent se tenir en présence de Dieu, dans l'adoration, la méditation de l'écriture ; ils prennent leur repas en solitude, ils peuvent marcher autour du monastère.


Source : L’Europe spirituelle, édition les clés de l’Europe, Marseille 1993, p. 133-134

Site Officiel