Thierenbach (68) : Notre-Dame

Historique :

Certains historiens font remonter le pèlerinage de Notre-Dame de Thierenbach au VIIIe siècle, mais c'est surtout à partir du XIIe siècle que le sanctuaire est devenu célèbre dans toute l'Alsace et au-delà.

En effet, en 1125, un jeune notable du nom de Soultz était malade et dans un état désespéré : il se fit alors transporter au pied de Notre Dame de Thierenbach et prononça le voeu, si contre toute probabilité il guérissait, de léguer tous ses biens au sanctuaire et d'entrer lui-même chez les moines...

Pris au mot par Marie, Soultz guérit : il alla donc frapper à la porte du monastère de Cluny pour s'y faire admettre : Pierre le Vénérable, alors Père Abbé du monastère, le reçut volontiers et quelques temps plus tard alla lui-même prier au sanctuaire de Thierenbach. Séduit par l'endroit, Pierre le Vénérable décida d'établir un prieuré en ce lieu. Ce qui fut fait en 1130.

Dès lors, le sanctuaire de Notre Dame de Thierenbach prend un nouvel essor ; on y accourt de toute l'Alsace et même d'ailleurs. Le pèlerinage fut très florissant jusqu'à la Révolution française qui le détruisit quasiment en en chassant les religieux.

Ce sera seulement après le Concordat de 1801 que le pèlerinage reprendra vie et que le sanctuaire retrouvera sa piété. Les Jésuites en auront la charge pendant 30 ans ; un incendie puis la Première guerre mondiale détruisirent en partie les bâtiments. Le tout fut reconstruit dans le style baroque de la région et fut préservé des bombardements de la Seconde guerre mondiale.

Actuellement :

La statue originelle de Notre-Dame de Thierenbach a disparu, mais elle a été remplacé par une très belle Pieta du XIVe siècle au visage grave et douloureux, le Crucifié reposant sur ses genoux.

D'innombrables ex-voto recouvrent maintenant les murs de cette magnifique église baroque de Thierenbach, montrant à quel point Notre Dame a distribué au cours des siècles, grâces, prodiges et soins maternels à ses enfants en ce haut-lieu de douceur, de piété et de beauté que représente, visible de toute la belle plaine d'Alsace, le sanctuaire blanc de la Pieta de Thierenbach accroché au flanc de la montagne.

JE PARTICIPE !