Irlande

L'Irlande est la deuxième plus grande île des îles Britanniques et la troisième plus grande île d'Europe. Elle est située à l'ouest de la Grande-Bretagne.

Saint Patrick (385-461 environ) est considéré comme l'évangélisateur de l'Irlande, il est fêté le 17 mars.

L'évangélisation de l'Irlande commença peu après le concile d'Ephèse (431), dans la ferveur du culte de la mère de Dieu.

L'Irlande devint ensuite « l'île des saints », de nombreux moines irlandais partirent évangliser l'Europe et y fonder des monastères.

Au VIII° siècle, Marie est communément appelée « Soleil de notre race ». Les manuscrits témoignent des fêtes de la Nativité de Marie, de l'Annonciation, de la purification et de l'Assomption.

Des cantiques, hymnes et litanies, avant le X° siècle, chantent Marie, citons celui-ci :

« O sublime Marie

Marie, grande parmi toutes les Marie.

Tu es la plus grande de femmes

Reine des anges

Souveraine du ciel

Femme comblée de la grâce de l'Esprit Saint.

Bénie et trois fois bénie.

Mère d'amour et de clémence.

Mère de la lumière d'or.

Honneur du ciel. Signe de paix.

Porte du ciel.

Ecrin d'or, siège d'amour et de miséricorde,...

Temple du Dieu vivant,

Trône royal de la cité éternelle,

Sanctuaire de l'Esprit Saint...

Reine de la vie

Echelle du ciel »[1]

Les invasions danoises (792-1014) s'opposèrent fortement au christianisme naissant. Saint Bernard, ami et biographe de saint Malachie, transmis par les monastères cisterciens un nouvel enthousiasme. L'abbaye cistercienne de Dublin devint un centre rayonnant qui diffusa le culte marial.

Duns Scot, qui dénoua la doctrine de l'Immaculée Conception, est de race irlandaise.

Avec les dominicains, la pratique du Rosaire est devenue très vite une pratique familiale.

Au XIX° siècle, les irlandais émigrèrent dans le monde entier. Beaucoup d'émigrés, privés de prêtres catholiques, calculaient l'heure de la messe dans leur pays natal, et s'agenouillaient, priaient le rosaire et faisaient une communion spirituelle, en union avec leurs concitoyens catholiques, longtemps privés de droits civiques.

La légion de Marie s'implanta à Dublin le 7 septembre1921, entraînant de nombreux laïques dans le service et le témoignage missionnaire.

L'île est politiquement divisée en deux :

En Irlande (Eire), un État indépendant, 91% de la population sont catholiques, 5% protestants.

En Irlande du Nord (Ulster), qui reste encore aujourd'hui une partie du Royaume-Uni, 53% de la population sont protestants.

L'Irlande du Nord a connu une guerre civile à partir du jour où les "paras" britanniques tirèrent sur des manifestants non-armés et pacifiques (1972) et jusqu'à l'accord du Vendredi saint, également appelé accord de Belfast le 10 avril 1998. C'est dans ce contexte douloureux que Jean Paul II a visité le pays, du 29 septembre au 1° octobre 1979. Il a visité Dublin, Drogheda, Clonmacnois, Galway, Knock, Mynooth, Limerick, Shannon, s'arrêtant longuement au sanctuaire marial de Knock situé en Irlande (Eire).

 


[1] M. O'Carroll, Marie et l'âme irlandaise, in « Maria », Du Manoir, vol IV, Paris 1956, p. 569-570.

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti,

Ed. Segno, Udine, 1997, p. 147-151

 

 

 

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention