13 juin 1917 à Fatima, le cœur immaculé de Marie

13 juin 1917 à Fatima, le cœur immaculé de Marie

Le récit de l'apparition par soeur Lucie. (1)

Après avoir récité le chapelet avec Jacinthe, François et d'autres personnes qui étaient présentes, nous vîmes de nouveau le reflet de la lumière qui s'approchait (ce que nous appelions éclair) et, ensuite, Notre-Dame, sur le chêne-vert.

- Que voulez-vous de moi ? demandai-je.

- Je veux que vous veniez ici le 13 du mois prochain, que vous disiez le chapelet tous les jours et que vous appreniez à lire. Ensuite, je vous dirai ce que je veux.

Je demandai la guérison d'un malade.

- S'il se convertit, il sera guéri durant l'année.

- Je voudrais vous demander de nous emmener au Ciel.

- Oui, Jacinthe et François, je les emmènerai bientôt, mais toi, tu resteras ici pendant un certain temps. Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et de me faire aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé.

- Je vais rester ici toute seule ? Demandai-je avec peine.

- Non ma fille. Tu souffres beaucoup ? Ne te décourage pas, je ne t'abandonnerai jamais. Mon Cœur immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu.

Ce fut au moment où elle dit ces dernières paroles qu'elle ouvrit les mains et nous communiqua pour la seconde fois le reflet de cette lumière immense. En Elle nous nous vîmes comme submergés en Dieu.

Jacinthe et François paraissaient être dans la partie de cette lumière qui s'élevait vers le Ciel et moi dans celle qui se répandait sur la Terre.

Devant la paume de la main droite de Notre-Dame, il y avait un Cœur entouré d'épines qui semblaient s'y enfoncer. Nous avons compris que c'était le Cœur immaculé de Marie, outragé par les péchés de l'humanité et qui demandait réparation.

Le commentaire de soeur Lucie (2)

Etablir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie veut dire amener les gens à une totale consécration, à la conversion, au don, à l'affection intime, à la vénération et à l'amour.

C'est donc dans cet esprit de consécration et de conversion que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur immaculé de Marie.

Nous savons tous ce que représente dans une famille le cœur de la mère : c'est l'amour ! En effet, c'est l'amour qui pousse la mère à s'empresser auprès d'un berceau de son enfant, à se sacrifier, à se donner, à courir défendre son enfant. Tous les enfants font confiance au cœur de leur mère, et tous savent qu'ils ont en lui une place d'intime prédilection. C'est la même chose avec la Vierge Marie. Le Message l'exprime ainsi :

« Mon cœur sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu ».

Le cœur de Marie est donc pour tous ses enfants le refuge et le chemin vers Dieu.

Ce refuge et ce chemin ont été annoncés par Dieu à toute l'humanité, aussitôt après la chute.

Au démon, qui avait tenté les deux premiers êtres humains et qui les amena à désobéir à l'ordre divin qu'ils avaient reçu, le Seigneur a dit :

« Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon. » (Genèse3, 15)

[...]

Du cœur de la mère les enfants reçoivent la vie naturelle, le premier souffle, le sang vivifiant, les palpitations du cœur, comme si la mère était le ressort d'une horloge qui a deux pendules. [...]

Nous pouvons dire la même chose de Marie, quand elle a porté dans son sein le fils du Père éternel. Et ainsi le Cœur de Marie est, en quelque sorte, le cœur de ce nouveau lignage dont le premier fruit est le Christ, le Verbe de Dieu. [...]

Et nous lisons dans le livre d'Isaïe :

« Car je vais répandre de l'eau sur le sol assoiffé et des ruisseaux sur la terre desséchée; je répandrai mon esprit sur ta race et ma bénédiction sur tes descendants. » (Isaïe 44, 3)

Ce sol arrosé et béni, est le Cœur Immaculé de Marie, et Dieu veut que notre dévotion y prenne racine. C'est à cette fin même que Dieu y a mis tant d'amour, un amour de Mère universelle, qui consacre et convertit son lignage dans le Corps et le Sang du Christ, son Fils Premier né, le Fils de Dieu, le Verbe du Père.

Les actions des papes

N.B. Les actions des papes sont aussi une réponse aux messages donnés le 13 juillet 1917.

En 1954, le pape Pie XII institua la fête de Marie Reine, et ordonna également que, « ce jour-là, on renouvelle la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie. C'est là, en effet, que repose le grand espoir de voir se lever une ère de bonheur où régneront la paix chrétienne et le triomphe de la religion. » (3)

Le 25 mars 1984, le pape Jean Paul II consacra le monde au coeur immaculé de Marie. Et le 8 octobre 2000, Jean Paul II, sur la place saint Pierre, devant la statue de Notre Dame de Fatima, renouvelle la consécration du monde, en présence de 1500 évêques.

Le Vendredi saint 2011, Benoît XVI déclare :

« Je pense que maintenant, il est important d'intérioriser cet acte, de nous laisser pénétrer, de le réaliser en nous-mêmes. » (4)


(1) Sœur Lucie, Mémoires de sœur Lucie, Vice-Postulaç?o dos videntes, Fatima 1991, p. 167-168

(2) Sœur Lucia, Appels du message de Fatima, Sanctuaire de Fatima 2006, p. 142-144

(3) Pie XII, Encyclique Ad Cœli Reginam sur la Royauté de Marie 11 octobre 1954

(4) Benoît XVI, Vendredi saint 2011, Septième question, interview diffusée sur la RAI (télévision italienne)


Synthèse Françoise Breynaert

JE PARTICIPE !