La souffrance réparatrice des petits bergers de Fatima

La souffrance réparatrice des petits bergers de Fatima

Le 13 mai 1917, notre Dame a dit aux petits bergers de Fatima :

« Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu'il voudra vous envoyer en acte de réparation pour les péchés par lesquels il est offensé et de supplication pour la conversion des pécheurs ? »

[...] Sans se préoccuper des souffrances que Dieu allait leur envoyer, les petits bergers s'en remirent entièrement à sa volonté.

« Oui, nous le voulons ».

Notre Dame accueillit cette réponse comme les prémices de son message et, dans un geste de protection maternelle, elle nous enveloppa dans l'immense lumière de Dieu, tout en nous répondant :

« Vous aurez alors beaucoup à souffrir, mais la grâce de Dieu sera votre réconfort. »

C'est cette grâce qui nous introduisit dans l'immense océan de la lumière de Dieu et qui nous poussa à l'adorer dans le mystère de la Très Trinité et à l'aimer dans la divine Eucharistie, en disant intérieurement dans le silence de Notre Cœur : « O très Trinité, je vous adore. Mon Dieu, mon Dieu, je vous aime dans le Saint Sacrement de l'Eucharistie. »


ur Lucie, Le message de Fatima, Carmel de Coimbra, Fatima 2006, p.36-37

JE PARTICIPE !