Altay (Sibérie) et Notre Dame de tous les peuples

Altay (Sibérie)

Origine : une très récente « apparition »

La « voyante » est Agnès Ritter, hôtelière d’origine autrichienne née le 20 novembre 1936. « L’apparition » a eu lieu de 1975 au 15 novembre 1998 d’abord dans une auberge, puis en d’autres lieux.

La première fois, l’apparition est vêtue d’une robe rouge et porte l’Enfant Jésus sur le bras gauche. Ensuite, parfois, elle a une robe de couleur crème, « parsemée de perles », et une couronne.

Elle reçoit ce message :

« Construisez l’église de toutes les nations dans l’Altaï. Soyez tous unis ! Bâtissez ce lieu de grâce, et tous les peuples viendront vers moi. De là, je vais conquérir ma Russie et ainsi, sauver toute la terre [...].

La consécration de cette église se fera en même temps que la proclamation de ce dogme [cf. elle prétend un lien avec les apparitions d’Amsterdam] : ces deux choses arrivent ensemble. »

Le 4 septembre 1985, Agnès « voit » la Trinité, puis « le Christ se montre à elle ». Le 15 novembre 1998, elle « voit » l’Esprit-Saint sous l’aspect d’une colombe.

L’enquête concernant les apparitions est encore en cours.

Jean Paul II bénit la première pierre

Une association russo-autrichienne travaille à la construction d’une basilique dont la première pierre est bénite par Jean Paul II le 31 janvier 2001. Le 23 avril suivant, le gouvernement de la république d’Altaï a approuvé le projet.


Patrick SBALCHIERO, « Altay », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.