Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg, une ville culturelle

Saint-Pétersbourg a changé plusieurs fois d'appellation : Petrograd, de 1914 à 1924 puis Leningrad, de 1924 à 1991 avant de retrouver son nom d'origine à la suite d'un référendum en 1991.

Saint-Pétersbourg est un centre culturel de premier plan. Le musée de l’Ermitage qui expose 60 000 pièces dans près de 1 000 salles est un des plus grands musées du monde. La ville étant située très au nord, au mois de juin, pendant deux-trois semaines, le soleil ne se couche quasiment pas : un festival international est organisé durant ces «nuits blanches » qui coïncident avec la fin de l'année scolaire.

De sa fondation jusqu'au début du XX° siècle, Saint-Pétersbourg a été le principal centre intellectuel, scientifique et politique du pays. Au XIXe siècle, la ville est également devenue le principal port commercial et militaire de la Russie ainsi que le deuxième centre industriel du pays après Moscou. C'est à Saint-Pétersbourg que la Révolution russe de 1917 éclate et que les bolcheviques triomphent.