Serguiev-Possad : Laure de la Sainte Trinité Saint Serge, cathédrale de l'Assomption

Serguiev-Possad : Laure de la Sainte Trinité Saint Serge, cathédrale de l’Assomption

La ville de Serguiev Possad fut aussi appelée Zagorsk de 1930 à 1991.

Elle contient un monastère considéré comme le cœur de l'orthodoxie russe, car il a été fondé au XIVe siècle par saint Serge de Radonège, saint patron de la Russie.

Quelques mots sur saint Serge de Radonez (†1392).

Saint Serge de Radonez vécut d'abord en ermite dans des forêts sauvages, puis pratiqua la vie cénobitique.

Une fois élu higoumène, homme plein de douceur, il fut le conseiller des princes et le consolateur des fidèles. En 1380, il bénit le grand-prince Dimitri de Moscou avant la bataille de Koulikovo qui inaugure la fin du joug tatar en Russie.

Il fut canonisé en 1452.

L'apparition de la toute Pure à saint Serge.

Moine dans la forêt de Radonège, puis prêtre et higoumène de son monastère de la Trinité, la vénération de la Mère de Dieu remplit son existence. Un jour, à la fin de savie, alors qu'il priait devant l'icône de la Vierge, une voix se fit entendre : « La Très Pure arrive » et dans une lumière inexprimable, il vit la Vierge accompagnée des apôtres Pierre et Jean. En les voyant, Serge tomba le visage contre terre. La Mère de Dieu le toucha de la main et lui dit : « Ne t'effraye pas, mon élu, tes prières pour tes élèves et ton monastère sont exaucées. Désormais, ton monastère ne manquera plus de rien, non seulement pendant ta vie mais aussi après ta mort et ton retour vers Dieu. Je protègerai inlassablement cette place et je veillerai sur elle. » Puis elle devint invisible[1].

Des bâtiments splendides, dans le monastère.

La cathédrale de la -Trinité abrite la tombe de Serge de Radonège. Malheureusement, en 1930, le monastère perdit l'icône de la Trinité d'Andreï Roublev, transférée galerie Tretiakov à Moscou.

La cathédrale de l'Assomption (Ouspenski Sobor), principale église du monastère, avec ses cinq dômes, un doré et les quatre autres d'un bleu intense constellé d'étoiles dorées, elle fut construite en l'an 1559. Elle demeure un lieu de pèlerinage très fréquenté.

De nos jours, il y a toujours la confession pour les pèlerins dans l'église consacrée à la Nativité de Saint Jean le Précurseur.

Le Palais des tsars a été bâti à la fin du XVII siècle pour les pèlerins des familles des tsars.

En 1814, l'Académie de Théologie a été transférée de Moscou à la Laure, et près du Palais des tsars on a construit un complexe de bâtiments pour ses besoins. A présent le Palais des tsars est à la disposition des Ecoles de Théologie.

http://www.stsl.ru/languages/fr/index.php


[1] D'après Ivan Kologrivof, Essai sur la sainteté en Russie, Ed. Beyaert, Bruges 1953, p.112-113

Site officiel, Laure de la Trinité : http://www.stsl.ru/languages/fr/index.php

Synthèse : Françoise Breynaert

JE PARTICIPE !