La fin de la stérilité d'Anne. Hymne de Georges Warda (chaldéen, XIII° siècle)

Hymne pour le 8 septembre par Georges Warda (chaldéen, XIII° siècle)

Dans la tradition chaldéenne, la maman de Marie s'appelait d'abord Dina, stérile, elle implora le Seigneur en lui rappelant Anne, la femme stérile qui enfanta Samuel. L'ange du Seigneur promet l'exaucement et lui donne d'Hanna. Voici sa prière :

Malheur à moi, Seigneur ! Comme vous m'avez haïe,

comme vous m'avez méprisée !

Vous m'avez humiliée parmi mes connaissances,

et rendue méprisable parmi les hommes.

La terre enfante et moi non ;

les eaux enfantent et moi pas ;

les bois conçoivent et moi non ;

même les serpents ont des petits et moi pas.

O Juste qui avez eu pitié d'Anne, ayez pitié de votre servante Dina.

Un esprit s'envola alors du ciel, et se tint devant elle tandis qu'elle priait.

Il lui dit : cesse de pleurer,

ton nom sera Hanna parce que Dieu a eu pitié de toi ;

le Miséricordieux qui a eu pitié d'Anne la prophétesse

a eu pitié de toi et te donnera une fille.

En elle les bénédictions seront répandues

sur les femmes à la place des malédictions.

Georges Warda (chaldéen, XIII° siècle), hymne pour le 8 septembre.


Traduction française par A.-M. Massonnat (ancien professeur au Grand Séminaire syro-chaldéen de Mossoul) dans : Hubert du Manoir, Maria, tome 1, Editions Beauchesne Paris 1949, p. 349.

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention