Avec Marie, vivre la Présence eucharistique (Thérèse C., XX° siècle)

Avec Marie, la Présence eucharistique

Thérèse Cornille (1917-1989) est la fondatrice des foyers Claire Amitié, pour jeunes ouvrières en difficulté, et des foyers maternels Claire Amitié (pour jeunes mamans célibataires).

Thérèse Cornille priait Marie en la Présence réelle de Jésus

La chance que nous avons, c'est d'avoir des oratoires dans toutes les maisons. Chacun peut venir y prier librement. Quand on me dit : « Je fais oraison dans la chambre, non à l'oratoire », moi qui suis souvent obligée de prier de cette façon [à cause de ma santé], je sais trop la différence qui existe et je mesure tellement la grâce de pouvoir faire oraison et de prier la Vierge Marie en la Présence réelle de Jésus. Dans le silence et le calme d'un coin prière, chacun peut rencontrer Jésus, personnellement, intimement. Pour les jeunes, croyantes ou non, qui vivent au Foyer, ce peut être tout simplement un lieu de silence, de calme... Pour tous, cette présence de Jésus est agissante ; elle peut toucher chaque cœur ; elle illumine toute la maison et guide ceux qui y vivent sur le chemin de l'amour réciproque[1].

« Beaucoup d'êtres sur terre ne communieront qu'au travers de nous »

« Il y a beaucoup d'êtres sur terre qui ne communieront au corps et au sang du Christ qu'au travers de nous. C'est la raison pour laquelle nous devons nous laisser manger par les jeunes, par ceux qui nous entourent. Cela ne veut pas dire le non-respect des heures de sommeil, de détente ; mais au contraire, dormir, se détendre pour être de meilleure qualité. Car pour se laisser manger, encore faut-il être appétissantes. Mettons beaucoup de délicatesse, d'amour, de maîtrise de soi, de respect de l'autre, de chaleur humaine, d'oubli volontaire des petits grincements de la vie communautaire en n'y a attachant pas trop d'importance. En effet, nous avons des défauts, des tempéraments différents, nous sommes plus ou moins en bonne forme. Il nous faut faire disparaître tous ces petits ennuis, les donner au Seigneur pour qu'Il fasse de tout cela une offrande, une monnaie d'amour (13 avril 1973)[2].


[1] Extraits de : Lucienne Sallé, Prier 15 jours avec Thérèse Cornille, fondatrice des foyers claire amitié, édition Nouvelle Cité, 2005. p. 100-101

[2] Ibid., p. 71-72

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention