Liturgie copte du 24 bashans, 1° juin

Entrée du Christ en Egypte : 24 bashans, 1° juin

Cette fête liturgique est propre aux Egyptiens (1).

C’est une fête du Seigneur. Certains manuscrits l’appellent cependant « entrée de la Vierge en terre d’Egypte ». Il s’agit évidemment de toute la famille.

La liturgie met en valeur la reconnaissance de la Vierge Marie envers les Egyptiens, pour leur hospitalité.

Le monachisme est mis en relation avec la bénédiction de la Notre Dame :

Ayant passé le Nil, ils virent la montagne de Al-Natrûn. Alors notre Dame la bénit, en prévision du ministère angélique qui un jour serait exercé en ce lieu.

Synaxaire 24 bashans; ed. Forget, in CSCO 67, 135-136 texte arabe ;

N.B. Le ministère angélique désigne les exercices ascétiques des moines.

L'Entrée de la famille en Egypte est l'icône égyptienne par excellence.

Quelques explications (2) :

La terre d'Egypte, en accueillant son Sauveur, s'offre à la lumière divine qui vient à sa rencontre et qui la féconde.

- Les poissons représentent les évangélistes. C'est une tradition copte, car les poissons vont, par la mer, " aux quatre coins du monde ", comme les quatre Évangiles; la séparation en trois et un représente les trois Évangiles synoptiques et l'Évangile de Jean.

- L'ibis représente le Christ sauveur, car c'est un oiseau (aujourd'hui disparu) qui débarrasse la terre des insectes nuisibles, comme le Christ a débarrassé l'Égypte des idoles.

Le temple d'Héliopolis est un des lieux traditionnels du passage de la Famille.

La Vierge Marie nous fait face, c'est une Vierge en majesté.


(1) Gabriele GIAMBERARDINI, Il culto mariano in Egitto, Jerusalem 1974, vol 3, p.54

(2) eocf.free.fr/icone_fuite_egypte_fanous.htm