Marie à la mort de Jésus

Marie à la mort de son Fils

Le crime est accompli :

Nous avons tué Jésus!

Et les plaies du Christ brûlent

dans le cœur de Marie,

tandis qu'une unique souffrance

étreint la Mère et le Fils.

La Mère des Douleurs! Oui, la Mère des Douleurs

crie, suscite compassion et touche

aussi celui qui a l'habitude de blesser.

La Mère des Douleurs! Il semble

que nous ayons de la compassion pour Dieu,

et en réalité - une fois encore -

c'est Dieu qui a de la compassion pour nous.

La Mère des Douleurs! La souffrance

n'est plus désespérance

et elle ne le sera jamais plus,

parce que Dieu est venu souffrir avec nous.

Et avec Dieu, peut-on désespérer?


Mgr Angelo Comastri,

Via crucis, 13° station, vendredi saint 2006.

www.vatican.va/news_services/liturgy

Mary when her Son is died

The deed is done:

we have killed Jesus!

And Christ's wounds continue to sting

in Mary's heart,

as one sorrow

envelops both Mother and Child.

The Pietà! The sorrowing Mother and her Son!

The scene cries out to us, it brings distress and pain

even to those used to inflicting pain on others.

The Pietà! We almost seem

to feel compassion for God

and yet - once again -

it is God who feels compassion for us.

The Pietà! Our pain

is no longer hopeless,

nor will it ever be hopeless again,

for God has come to suffer with us.

And with God, can we ever be hopeless?


Archbishop Angelo Comastri,

Via crucis, thirtheenth station, Good friday 2006.

www.vatican.va/news_services/liturgy