Marie et la Passion (St François d’A.)

Marie et la Passion (St François d’A.)

« D'où part le chemin de François vers le Christ ? Il part du regard de Jésus sur la croix.

Se laisser regarder par Lui au moment où il donne sa vie pour nous et nous attire à Lui.

François a fait cette expérience particulièrement dans la petite église de saint Damien, durant sa prière devant le crucifix, que moi aussi je pourrai vénérer aujourd'hui. Sur ce crucifix Jésus n'apparaît pas mort, mais vivant ! Le sang coule des blessures de ses mains, de ses pieds et de son côté, mais ce sang exprime la vie. Jésus n'a pas les yeux fermés, mais ouverts, grand ouverts : un regard qui parle au cœur. Et le Crucifié ne nous parle ni de défaite, ni d'échec ; paradoxalement, il nous parle d'une mort qui est vie, qui enfante la vie, parce qu'elle nous parle d'amour, parce que c'est l'Amour de Dieu incarné, et l'Amour ne meurt pas, au contraire, il triomphe du mal et de la mort.

Celui qui se laisse regarder par Jésus crucifié est re-créé, il devient une "nouvelle créature" »[1].

Saint François d'Assise, dans sa première règle, remercie pour le don de la rédemption :

« Et nous te rendons grâces, parce que, de même que tu nous as créés par ton Fils, de même, par le saint amour dont tu nous as aimés, tu l'as fait naître, vrai Dieu et vrai homme, de la glorieuse, toujours vierge et très bienheureuse Marie, et par sa croix et son sang et sa mort, tu as voulu nous racheter, nous les captifs. »[2]

Sur le crucifix de saint Damien, - ce crucifix qui marqua de façon radicale la vocation de saint François -, aux côtés du Christ, il y a sa mère.

Quand saint François médite les douleurs du Christ, il n'oublie pas la présence de Marie ; ainsi, dans l'office de la passion, revient entre chaque psaume, l'antienne mariale « Sancta Maria Virgo ».

Au côté du Christ, il y a une femme, la première qui l'ait suivi sur la voie humble et pauvre où la seule richesse est la fidélité au saint Évangile pour pouvoir devenir "frères, sœurs et mères" du Seigneur de la gloire. [3]


[1] Pape François, Homélie du 04.10.2013 à Assise

[2] Saint François d'Assise, Première règle 26, 3. dans Ecrits, Sources chrétiennes 285, Cerf, Paris 1981, p.171

[3] Extraits de : S. CECCHIN, Maria Signora Santa e Immacolata nel pensiero francescano, PAMI, città del Vaticano, 2001, p. 58-59

Lire plus sur Saint François d'Assise