La fête du 2 février (St Ambroise d'Aupert)

La fête du 2 février (St Ambroise d'Aupert)

Saint Ambroise Autpert, fut moine à l'abbaye bénédictine de Saint Vincent (San Vincenzo al Volturno) en Italie. Les monastères byzantins étaient alors nombreux dans l'Italie méridionale, et cela lui permit de connaître la tradition des pères de l'Eglise d'Orient.

La fête du 2 février est traditionnellement centrée sur le Christ. Saint Ambroise d'Autpert y met aussi en valeur la figure de Marie :

« En ce jour toute la population de la ville, réunie en un seul lieu, à la lumière claire des cierges, assiste à la célébration de la Messe. L'accès à l'assemblée ne serait pas autorisé à celui qui n'aurait pas un cierge à la main.

C'est comme si chacun présentait le Seigneur au temple, et de plus l'accueillait, et montrait extérieurement, avec la prière de son offrande, la lumière de la foi qui l'illumine intérieurement. [...]

Et la Vierge offre le Seigneur au prophète des prophètes ; elle offre l'Unique à un seul homme ; et, mieux, elle l'offre à tous en la personne d'un seul homme, parce qu'elle a engendré l'unique Sauveur pour le salut de tous.»

In purificatione sanctae Mariae ; PL 89,1291-1297

Marie est notre mère aimante :

« Celle qui se laisse vaincre par l'amour maternel est capable aussi de tolérer l'irrévérence de ses fils. Avec tes pieuses prières, tu aides ceux que tu as engendrés dans ton Fils unique, même s'ils sont indignes de tant de bienfaits.»

In purificatione sanctae Mariae ; PL 89, 1297


Lire plus sur saint Ambroise d'Aupert...