15 février, 8 amshîr : rite copte de la Présentation de Jésus au temple

Présentation de Jésus au temple (8 amshîr, 15 février)

Il s’agit d’une fête du Seigneur qui célèbre un évènement raconté par l'Evangile de saint Luc (Lc 2, 22-40). Le temple était construit pour la présence de Dieu, et pour le pardon de Dieu. Voici que Jésus, qui est Dieu, le fils de Dieu incarné, y vient, renouvelant toute chose...

A cette fête participe la Vierge Marie puisque c'est elle qui porte l'enfant Jésus.

La liturgie copte fait un récit « midrashique » sur le vieillard Siméon, imaginant ce que l’évangile ne précise pas :

« Siméon aurait été l’un des 70 traducteurs de la bible en grec, sur la demande de Tolomée, le roi d’Egypte. Il fut assaillit par le doute au moment de traduire le verset: ‘une vierge concevra et enfantera un fils’ (Isaïe 7, 14) . […]

Il fit un songe dans lequel un ange lui apparaît et lui dit : ‘tu ne mourras pas avant d’avoir vu ce dont tu as douté, le Christ né d’une Vierge.’

Après cela, il a vécu 300 ans, jusqu’à la naissance du Christ qui, dans le jour que nous célébrons, fut présenté au temple. » [1]


[1] Sinassario 8 amshîr ; ed. Forget, in CSCO 78, 484 ; Gabriele GIAMBERARDINI, Il culto mariano in Egitto, Jerusalem 1974, vol 3, p.52