Lc 2, 51 : Et Il leur était soumis (St Bernard)

Lc 2, 51 : Et Il leur était soumis (St Bernard)

« Et Il leur était soumis. » (Lc 2, 51)

Qui, et à qui ? Dieu à des hommes !

Dieu, dis-je, à qui les Anges sont soumis, à qui les Principautés et les Puissances obéissent, était soumis à Marie, mais aussi à Joseph, à cause de Marie.

Regarde donc l’un et l’autre, et dis-moi ce que tu admires le plus, de la très bénigne condescendance du Fils, ou de l’incomparable dignité de la Mère. De part et d’autre, stupeur, de part et d’autre, miracle !

Que Dieu obéisse à un femme, humilité sans exemple ; et qu’une femme commande à Dieu, élévation sans pareille.

En louant les vierges, on chante leur privilège de suivre l’Agneau partout où Il va.

Eh bien, de quelles louanges ne jugerez-vous pas digne celle qui le précède ?


St Bernard, Homélie 1 sur « Missus est », n. 7 et 8