L'Annonciation (rite réformé Grandchamp)

La fête de l’Annonciation dans la communauté de Grandchamp

En Suisse, dans le canton de Neuchâtel, (village d’Are use), s’est installée la communauté de Grandchamp. De confession réformée, ces sœurs ont des liens étroits avec les Frères de Taizé en France.

La communauté de Grandchamp célèbre le mystère de l’Annonciation, soit durant l’Avent, soit le 25 mars. La prière d’entrée de la fête de l’Annonciation évoque la maternité de la Vierge :

«Seigneur, tu as voulu que Ton Fils devienne l’Enfant de la Vierge Marie : Nous reconnaissons qu’Il est pleinement homme et vraiment Dieu, qu’il peut ainsi nous libérer totalement.»

L’oraison d’offrande souligne l’action du Saint-Esprit en Marie :

«Tu as voulu, Seigneur, qu’à l’annonce de l’ange, la Vierge Marie accueille ton Fils éternel, qu’elle devienne le temple du Très-Haut, et soit remplie de la lumière de l’Esprit Saint ; aide-nous à devenir assez humbles pour faire comme elle ta volonté et t’offrir à nouveau nos personnes, en sacrifice vivant et saint, dans cette Eucharistie...»

La préface manifeste la signification profonde du mystère de l’Incarnation ainsi que la foi et la charité avec lesquelles Marie accueille son Fils :

« Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ, notre Seigneur ; C’est lui qui pour sauver l’humanité devait naître parmi nous, c’est lui que l’ange annonce à Marie et qu’à l’ombre de l’Esprit Saint elle accueille par la foi ; lui qu’elle porte avec tendresse dans sa chair…»

_________________

G. BAVAUD, Marie dans la liturgie protestante de Suisse française, in PAMI, De culto mariano secolo XX, acta congressus mariogogici e mariani, Roma, III, p. 109-123., p.119

JE PARTICIPE !