La date du dogme de l'Assomption : Toussaint 1950

La date du dogme de l'Assomption : Toussaint 1950

Le 1er novembre 1950, la Constitution apostolique « Munificentissimus Deus »[1] est donnée par Pie XII et proclame le dogme de l'Assomption.

C'est le jour de la Toussaint (1er novembre), et voici que quelque chose est dit qui a une signification pour la destinée de tous les saints.

C'est en 1950, très peu de temps après la fin de la guerre mondiale et Auschwitz où le corps humain a été si gravement humilié et désacralisé. Et voici que le dogme de l'Assomption proclame le destin surnaturel et la dignité de tout corps humain, appelé par le Seigneur à devenir un instrument de sainteté et à participer à sa gloire.[2]


[1] H. Denzinger - A. Schönmetzger, Enchiridion Symbolorum, § 3900-3904

[2] Cf. Jean Paul II, Catéchèse (audience) du 9 juillet 1997


Extraits de :

Françoise Breynaert, A l'écoute de Marie, préface Mgr Rey, tome II,

éditions du ver luisant, Brive 2007 (diffusion Mediaspaul), p. 185.


Le 1er novembre 1950, la Constitution apostolique « Munificentissimus Deus »[2] est donnée par Pie XII et proclame le dogme de l'Assomption.

C'est le jour de la Toussaint (1er novembre), et voici que quelque chose est dit qui a une signification pour la destinée de tous les saints.

C'est en 1950, très peu de temps après la fin de la guerre mondiale et Auschwitz où le corps humain a été si gravement humilié et désacralisé. Et voici que le dogme de l'Assomption proclame le destin surnaturel et la dignité de tout corps humain, appelé par le Seigneur à devenir un instrument de sainteté et à participer à sa gloire.[1]


[1] Cf. Jean Paul II, Catéchèse (audience) du 9 juillet 1997

[2] H. Denzinger - A. Schönmetzger, Enchiridion Symbolorum, § 3900-3904


Extraits de :

Françoise Breynaert, A l'écoute de Marie, préface Mgr Rey, tome II,

éditions du ver luisant, Brive 2007 (diffusion Mediaspaul), p. 185.