L’Église fécondée par l’Esprit Saint, comme Marie (St Ambroise)

L’Église fécondée par l’Esprit Saint, comme Marie (St Ambroise)

Saint Ambroise est sans doute le premier en Occident à fonder un parallélisme typologique direct entre Marie et l'Église, entre Marie et chaque fidèle de l'Église, en considérant la virginité de la foi et la fécondité :

« Notre mère [l'Église] n'a pas de mari, mais elle a un époux,

parce que,

aussi bien l'Église de tout le peuple fidèle que l'âme de chacun,

est épousée par le Verbe de Dieu, son époux éternel, et sans détriment de la pudeur, elle devient féconde spirituellement.

Elle nous donna la vie

non pas par une oeuvre d'homme, mais par la vertu de l'Esprit Saint,

non pas dans les douleurs, mais avec la félicité des anges. »

(Saint Ambroise, De virginibus, 1,31: PL 16, 208)


A. Gila