L'amour et les problèmes en famille (apparition d’Itapiranga)

L'amour et les problèmes en famille (apparition d’Itapiranga)

Les apparitions d'Itapiranga ont commencé le 2 mai 1994 et l'évêque du lieu en a reconnu le caractère surnaturel le 31 mai 2009 (solennité de la Pentecôte).

L'importance de la famille est signifiée par la manière même dont la Vierge Marie apparaît : à une mère et à son fils, et dans la ville natale du père.

Edson témoigne : les toutes premières apparitions ont eu lieu à Manaus, la capitale de l'Amazonie. Puis, la Vierge nous a demandé, à ma mère et à moi, de nous rendre à Itapiranga, qui est la ville natale de mon père. L'importance de la famille est mise en avant par ces apparitions : ma mère et moi recevons des apparitions mais c'est la ville natale de mon père qui a été choisie par Marie. [1]

J'ai demandé à la Vierge pourquoi elle apparaissait à une mère et à son fils. Elle m'a répondu « Parce que je veux montrer à mes enfants, partout dans le monde, l'Amour que j'ai pour mon Fils Jésus et l'Amour que Jésus a pour moi, sa Mère. C'est pourquoi j'ai choisi une mère et un fils, pour représenter cet Amour. » Jésus et Marie ont donc choisi une mère et son fils, Maria do Carmo et Edson, pour transmettre des messages à toutes les familles du monde.[2]

L'importance de la morale dans la vie de famille est rappelée dès les premiers messages.

Pendant la quatrième apparition, le 8 mai 1994 (le jour de la fête des Mères cette année-là), la Vierge apparait avec un fœtus ensanglanté dans ses mains. Elle pleure, afin d'attirer l'attention des mères qui rejettent et tuent leurs enfants. Elle dit : « l'avortement est un péché grave ! Ceux qui pratiquent l'avortement doivent se confesser au prêtre, avec un profond repentir ; car dans ce cas, les mots ne suffisent pas ! Les mères qui ont commis cet acte doivent quotidiennement prier en réparation pour l'enfant tué. »[3]

Pendant la cinquième apparition, le 11 mai 1994, Jésus parle à Maria do Carmo de la gravité de l'adultère et de la cohabitation, pratiqués qu'aujourd'hui par beaucoup de gens qui détruisent ainsi le vrai sens de la famille et du sacrement de mariage. Jésus dit : « Ces péchés ne sont pas sans conséquences pour Dieu. Lève-toi et écris : ne perdez pas de temps. L'adultère est un péché grave ; mais Dieu vous pardonnera si vous faites une bonne confession avec un repentir sincère. N'ayez pas peur, ni honte, de recourir au prêtre. S'il vous pardonne, je vous pardonne. S'il ne vous pardonne pas, alors Moi non plus, je ne vous pardonnerai pas !

Que celui qui est marié et séparé revienne et demande le pardon mutuel !

Que ceux qui vivent ensemble hors mariage se marient !

Que ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas se marier se séparent ou restent dans la chasteté ! De grâce, fuyez le péché d'adultère ! »[4]

Edson donne aussi son témoignage personnel, concernant sa propre vie de famille.

« Combien d'heures l'homme peut-il aujourd'hui passer devant la télévision sans éprouver de fatigue Mais, lorsqu'il s'agit de prier un chapelet, cela est différent... Marie dit que cela est l'œuvre du démon, qui ne veut pas que nous priions. Elle dit aussi que les paresseux et les oisifs ne vont pas au Ciel, et que nous devons confesser le péché de paresse.

Ma mère regardait beaucoup de feuilletons et de séries télévisées. Un jour, la Vierge Marie lui a dit que ces séries n'apprennent rien de bon et qu'elles enseignent seulement le péché. Alors, ma mère a arrêté de les regarder et a remplacé la télévision par la prière.

Lorsqu'Elle préparait ma mère au début des apparitions, Marie lui a également demandé d'arrêter de fumer plusieurs fois. Au début, elle n'y arrivait pas et se cachait pour fumer. Notre Dame lui a alors dit que fumer est un acte qui peut conduire au Purgatoire, comme tout excès ou dépendance. Il en va de même pour ceux qui boivent beaucoup d'alcool, car l'on abîme sa santé et l'on écourte ainsi sa vie terrestre.

Mon père avait des problèmes avec l'alcool et cela générait des conflits. J'avais beaucoup de mal à supporter cette situation. Marie m'a demandé de ne pas lui parler durement mais, au contraire, de faire preuve d'amour. Je suis allé voir mon père et, en le regardant droit dans les yeux, je lui ai simplement dit que je l'aimais. Chacun de mes frères et sœurs en a fait de même. Et cela a aidé mon père à se convertir, grâce à l'amour. Chaque problème familial est douloureux, que celui-ci concerne le mari, la femme, le père, la mère, un fils ou une fille, un frère ou une sœur. Marie nous dit que seul l'amour peut résoudre les différends, les conflits. Se mettre en colère ne sert à rien si l'on veut avancer.

Nous devons nous agenouiller, prier et faire des sacrifices, pour que les personnes avec qui nous avons des problèmes puissent changer et se convertir. Ce n'est pas en les jugeant mais en les aimant que nous pourrons leur faire comprendre l'Amour de Dieu. Nous allons maintenant répondre aux demandes de la Vierge Marie, en priant le chapelet. »[5]


[1] Témoignages d'Edson en France, sur les apparitions de la Reine du Rosaire et de la Paix d'Itapiranga. Le 1er juin 2012 à Lyon, Dans « L'appel du Ciel », septembre 2012, p. 27

[2] Olivier ALBERICI, Fabrice KEDINGER., Les apparitions de la Reine du Rosaire et de la Paix à Itapiranga (Brésil). Editions l'Appel du ciel, 2012, p. 6-7

[3] Messages cités dans Olivier ALBERICI, Fabrice KEDINGER., Les apparitions de la Reine du Rosaire et de la Paix à Itapiranga (Brésil). Editions l'Appel du ciel, 2012, p. 11-12

[4] Messages cités dans Olivier ALBERICI, Fabrice KEDINGER, Ibid., 2012, p. 11-12

[5] Extrait de : « Témoignages d'Edson en France, sur les apparitions de la Reine du Rosaire et de la Paix d'Itapiranga. Message pour les familles. 2ème partie : le 2 juin 2012 à Robion » dans la revue « L'Appel du ciel », Octobre 2012, p. 10

Itapiranga et les trois Sacrés Cœurs de Jésus, Marie et Joseph


Lire plus sur les apparitions d'Itapiranga