Les sources de nos connaissances

Les sources principales de nos connaissances à propos de Nazareth, de son histoire et des pages capitales de l'Evangile de la vie du Christ qui s'y sont déroulées, sont d'abord les écrits néo-testamentaires eux-mêmes, ensuite les nombreux récits des pélerins au cours des siècles et les Traditions locales qui les précisent ou les nuancent, ensuite les fouilles archéologiques, initiées dès le XIXè siècle surtout et qui ne font que confirmer les textes du Nouveau Testament.

Aujourd'hui, ces fouilles se poursuivent. Des équipes venues de tous pays s'intéressent à l'histoire enfouie en Terre  et sont loin d'avoir épuisé les sites chargés de vestiges encore à mettre à jour. De façon plus large, notre connaissance de l'histoire du peuple hébreu, de sa Première Alliance avec Dieu (Ancien Testament) à sa Nouvelle Alliance (Nouveau Testament) scellée en la Personne du Messie, Jésus le Christ, le fils de Marie, vrai Dieu et vrai homme, nous vient aussi, bien que plus indirectement, par une petite poignée d'historiens anciens non chrétiens (un juif Flavius Josèphe et quelques romains : Pline, Tacite, Suétone).

En 1947, au bord de la Mer Morte, une découverte fondamentale...

On se souvient aussi des découvertes célèbres de Qùmran. C'est là que, sur la rive Nord Ouest de la Mer Morte, furent retrouvées en 1947, dans les restes d'un monastère essénien du IIè siècle, les manuscrits dits "de la Mer Morte" qui comportaient des parcelles de tous les livres de la Bible (sauf le livre d'Esther), et l'intégralité du Livre d'Isaïe, prophète de l'Ancien Testament, qui vécut quelques six siècles avant le Christ ...

Quand on connait la teneur de ce Livre biblique d'Isaïe, qui a prophétisé plus de six siècles avant l'Incarnation, la maternité de la Vierge (Is 7, 10-14), on mesure le poids historique de telles découvertes archéologiques et leur puissance de confirmation des Ecritures de la Bible. Confirmation de l'exactitude des textes bibliques, en particulier de leur traduction en grec, car tous ces éléments retrouvés à Qùmran, qui datent du premier siècle avant Jésus Christ (aucun reste de la période hérodienne sur place), nous présentent, à d'infimes variantes près, le même texte que celui que nous trouvons en librairie aujourd'hui ! 

Quelques traces dans le Talmud...

Certains livres anciens du judaïsme (notamment le Talmud) font allusion eux aussi au Christ nazaréen et à ses disciples les chrétiens, ainsi que, bien entendu, les collections de traditions orientales contemporaines du Talmud.

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention