St Matthieu : deux béatitudes pour les persécutés

St Matthieu : deux béatitudes pour les persécutés

« Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. »

(Mt 5, 10)

En araméen, la justice, c'est ici toujours le même mot qu'au verset 6 : « kénouta », la justice qui vient du droit.

Les persécutés pour la justice subissent la persécution qui prive la famille de la maison, de la fortune.

Ce sont des gens obligés de s'exiler à cause de l'injustice. Voyez l'éloge de Jean Baptiste par Jésus : « Jean est venu dans le chemin de la justice (kénouta), et vous n'avez pas cru en lui. » (Mt 21, 32).

Nous avons cela chez nous. Ce sont des gens qui ont été persécutés parce qu'ils étaient des hommes droits, vertueux, appliquant les lois.

« Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi. Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux: c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers. »

(Mt 5, 11-12)

C'est une neuvième béatitude, différente de la précédente. Il s'agit des apôtres persécutés à cause du nom de Jésus. Jésus commence par dire pourquoi ils seront persécutés, et pourquoi ils auront une béatitude à cause de lui ; il leur dit "heureux êtes-vous", parce qu'ils ont une charge, les apôtres comme les prophètes, d'enseigner la parole.


Monseigneur Alichoran,

L'évangile en araméen, abbaye de Bellefontaine, p. 101-102