Marie et les vertus théologales (foi, espérance, charité)

Le catéchisme explique les vertus théologales

Les vertus humaines s'enracinent dans les vertus théologales qui adaptent les facultés de l'homme à la participation de la nature divine (cf. 2P 1,4). Car les vertus théologales se réfèrent directement à Dieu.

Elles disposent les chrétiens à vivre en relation avec la Trinité.

Elles ont Dieu Un et Trine pour origine, pour motif et pour objet.  (1)

Les vertus théologales fondent, animent et caractérisent l'agir moral du chrétien. Elles informent et vivifient toutes les vertus morales.

Elles sont infusées par Dieu dans l'âme des fidèles pour les rendre capables d'agir comme ses enfants et de mériter la vie éternelle.

Elles sont le gage de la présence et de l'action du Saint Esprit dans les facultés de l'être humain.

Il y a trois vertus théologales (cf. 1Co 13,13) :

 

  • la foi,
  • l'espérance
  • et la charité. (2)

 

Vatican II indique Marie, notre modèle

« La Mère de Dieu est le modèle dans l’Ordre de la foi, de la charité et de la parfaite union au Christ » (3) 

_________________________________________________

(1) Catéchisme de l’Eglise catholique 1998 § 1812-1813

(2) Catéchisme de l’Eglise catholique 1998 §1813

(3) Vatican II, Lumen gentium 63